LeBron James bientôt sportif le mieux payé du monde ?

Business.Conf est.Non classé 29 mars 2010 | 0 Commentaire

Il n’a toujours pas gagné de titre, pourtant LeBron James pourrait bientôt être le sportif le mieux payé au monde. Il y a quelques jours, le joueur des Cavs a laissé entendre qu’il serait proche d’un nouveau contrat de partenariat avec Nike. Son premier contrat avec la marque, signé avant sa première saison, s’élevait à une centaine de millions de dollars et il s’achève dans quelques mois. On peut imaginer que ce nouveau deal pourrait représenter encore plus d’argent.

James est déjà en contrat avec le groupe Coca Cola, McDo et quelques autres. Visiblement, il n’a pas besoin d’être à New York pour enchainer les deals publicitaires. Sa popularité est planétaire. Sa tournée promo de l’été dernier en témoigne.

Lors du dernier classement Forbes des sportifs les mieux payés du monde, James occupait la sixième place avec 40 millions de revenus comprenant son salaire et ses contrats pub. Il n’est « que » 5 millions derrière la seconde place de Kobe Bryant.

Très loin devant, à la première place, il y a Tiger Woods et ses 110 millions de billets verts glanés en 2009. Mais le Tigre est peut-être en danger. Suite à ses déboires conjugaux, certains de ses sponsors ont mis fin à ses contrats. Bye bye Gatorade, AT&T, Accenture… Écarté des parcours, Woods devrait aussi toucher moins de gains en tournoi cette année.

Pendant ce temps, LeBron James va signer un nouveau gros contrat et sa valeur publicitaire pourrait augmenter par la grâce d’un déménagement vers la Big Apple ou d’un titre avec les Cavs qui le conforterait définitivement dans son statut d’icône planétaire du basket.

L’écart de revenus entre Woods et James est énorme mais la baisse de l’un alliée à la progression de l’autre pourrait peut être un jour inverser la tendance.

Et pour devenir le sportif le mieux payé du monde, pourquoi pas l’Europe ? King James sur le vieux continent, c’est l’hypothèse un peu folle lancée par un article du Bleacher Report.

L’idée est simple : au lieu de se libérer cet été, LBJ exerce son option pour rester un an de plus avec les Cavs. A l’été 2011, alors que la NBA est menacée par un lockout, le King à le choix. Si les joueurs, la ligue et les dirigeants se mettent d’accord et que la saison débute sans problème en temps et en heure, il signe un gros contrat avec les Cavs ou ailleurs. Si un lockout bloque la NBA, LeBron peut prendre un gros chèque pour aller jouer une saison en Europe et internationaliser encore d’avantage son image. Un énorme coup marketing et sportif, surtout si les résultats sont au rendez vous sur le parquet. Impossible ? Sûrement. Excitant ? Terriblement.

Laisser un commentaire