LeBron James a-t-il raison de se reposer ?

(Long) Papiers.Conf est.Non classé.Polémiques 13 avril 2010 | 0 Commentaire

LeBron James n’a jamais joué 82 matchs dans une saison. Et ca n’arrivera pas non plus cette année. Depuis plusieurs matchs, c’est en costume que le King regarde jouer ses coéquipiers depuis le banc. Il n’est pas blessé. Non, il se repose. Cette décision est logique pour les uns, dérangeante pour les autres. En pesant le pour et le contre, pas facile de se faire une opinion. Revue d’arguments.

LeBron a raison, le repos c’est bien !
Stay fresh. Assurés de l’avantage du terrain pendant tous les playoffs, les Cavs’ ne jouent plus que des matchs sans enjeu. Après une saison régulière encore exceptionnelle, James a bien le droit à un peu de repos. Frais comme la rosée du matin pour le début des playoffs, il devrait être au top pour tenter d’aller chercher son premier titre.

Quand le roi n’est pas là, ses sujets dansent. Jamario Moon régulier, Maurice Williams et Antawn Jamison responsabilisés. En l’absence de James, ses coéquipiers peuvent toucher plus de ballons en emmagasiner de la confiance à l’approche des phases finales. Ça aussi ca sera utile dans les semaines à venir. A condition bien-sûr d’utiliser cette expérience et de ne pas regarder LeBron faire le boulot lors de son retour.

Stay healthy. Loin du terrain, aucun risque de blessure. En théorie. Si LeBron joue un match sans enjeu et qu’il se blesse, certains fans se retourneront contre le coach et le management du club.

LeBron a tort, le repos, c’est mal !
Et le respect des fans ? Tout le monde n’a pas les moyens d’aller voir plusieurs matchs pendant une saison. Certains achètent leurs places avec un petit pactole économisé en espérant voir de près le meilleur joueur de la planète. Manque de chance pour eux, les Cavs’ sont déjà qualifiés et ils ne verront pas jouer LeBron James. Pourtant, c’est à ces fans que le joueur doit sa gloire et sa fortune. C’est grâce à eux qu’il reçoit un chèque de 192 437 dollars par match… même lorsqu’il ne joue pas. C’est aussi ca son job : jouer au basket pour divertir dans fans qui payent leur billet.

Be like Mike ? LeBron James est sans cesse comparé à Michael Jordan. Mais voilà un point ou les deux hommes n’ont rien en commun. MJ a toujours joué lorsqu’il était physiquement en état de le faire. Même lorsque son équipe était déjà qualifié en playoffs, parfois depuis longtemps. Lors des ses trois dernières saisons avec les Bulls, toutes conclues par un titre, il a débuté les 82 matchs. Même en jouant moins lors des dernières rencontres, His Airness a toujours voulu être sur le terrain. Jordan a même joué les 82 matchs de sa dernière saison avec les Wizards alors que l’équipe était loin des playoffs. Une question de respect pour le jeu et pour les fans.
Si les stats de James et Jordan se ressemblent, le joueur des Cavs’ n’a pas l’esprit de compétition de son glorieux ainé. Depuis le début de sa carrière, il ressemble plus à un enfant gâté qu’à un tueur avide de victoires.

Rester dans le rythme. Se reposer c’est bien mais rien ne vaut le rythme de la compétition. Même s’il paraît peu probable de voir le King peiner pour son retour sur le terrain, certaines équipes bénéficient parfois d’avoir maintenu leur effort jusqu’à la fin de la saison pour arriver lancé en playoffs. Heureusement pour James et les Cavs, leur adversaire du premier tour ne devrait pas poser de problème majeur.

A vous de juger.

En attendant les playoffs, LeBron James devrait quand même retrouver le terrain demain pour le dernier match de la saison contre les Hawks. Une rencontre qui pourrait aussi marquer le retour de Shaquille O’Neal. Reposé et bien entouré, le King n’aura ensuite plus d’excuses pour ne pas aller enfin chercher sa couronne.

Laisser un commentaire