NBA Finals : Lakers ou Magic ? Qui pour succéder aux Celtics ?

(Long) Papiers.Conf est.Conf ouest.Playoffs 4 juin 2009 | 1 Commentaire

Nike peut ranger ses marionnettes. David Stern et ABC peuvent se mordre les doigts. Et la ville de Cleveland peut trembler en se demandant si son champion va rester après 2010. A la surprise générale, le Magic a rendu évidentes les lacunes des Cavaliers. Un personnel vieillissant à l’intérieur, un backcourt trop inconsistant et un LeBron finalement trop seul. L’affiche Kobe / Lebron n’aura finalement pas (jamais ?) lieu.

Ce soir, Orlando se déplace à Los Angeles pour entamer la deuxième finale NBA de son histoire. A l’époque, c’est un certain Shaquille O’Neal qui menait le Magic lors de la défaite 4 matchs à 0 de son équipe. Cette fois, c’est son héritier, Dwight Howard qui porte les bleus sur ses larges épaules. Il devrait faire mieux.

Le casse tête Howard

Contre Orlando, il faut choisir son poison. Laisser Howard vous massacrer à l’intérieur. Ou le doubler et laisser les quatre autres vous tuer à trois points. Les Lakers ont déjà annoncer qu’ils ont choisit la première solution. Il ne feront pas de prise à deux sur le pivot floridien. C’est surement le plus sûr. D’abord, les Lakers ont plus de joueurs capables de limiter Howard en attaque. A Cleveland, Ilgauskas et Wallace cramés, seul Varejao a lutté. Il y a quelques semaines, Kendrick Perkins a montré qu’il est possible de faire revenir un peu Superman sur terre. Andrew Bynum aura un grand rôle à jouer. Ca sera une bonne occasion pour lui de prouver qu’il peut aussi être productif en playoffs. Gasol aura aussi sa part à prendre. D12 va aussi devoir surveiller son compteur fautes. Car cette fois il va devoir défendre sur des intérieurs qui savent scorer.

Kobe en mission

C’est sa plus belle occasion. Kobe Bryant peut gagner son premier titre sans Shaq. Le numéro 24 est monté en régime tout au long des playoffs jusqu’à être dominant contre les Nuggets. Qui pour le défendre coté Magic ? Courtney Lee et Mickael Pietrus devraient se coltiner le job. Comme pour Howard de l’autre coté, impossible de complètement éteindre Bryant. On ne peut que le limiter. On l’a découvert l’an dernier, Kobe n’est pas Jordan. Le numéro 23 ne perdait pas en finale. L’an dernier, le numéro 24 n’a rien pu faire pour éviter le naufrage de son équipe. Et surtout les Celtics avaient réussi à le mettre en sourdine. Mais s’il arrive a prendre le match à son compte, inutile de dire qu’il peut faire énormément de dégats. Paradoxalement, voir Kobe marquer 40 points n’est pas forcément la meilleure des choses pour LA. Celà voudrait dire que ses coéquipiers sont aux abonnés absent. Et les Lakers ne sont jamais meilleurs que lorsque le ballon circule et que tout le monde contribue. Evidemment, il faudra aussi avoir un oeil sur Kobe dans les moments décisifs. Il a attendu de pouvoir faire gagner SON équipe depuis tellement longtemps qu’il ne se défilera pas s’il faut mettre le shoot de la gagne.

Qui en a ?

L’an dernier, tous les Lakers qui ne portaient pas un maillot avec un numéro 24 ont disparu contre les Celtics. Gasol, Odom… Bonjour transparence. Aujourd’hui, les pourpres et violet ont l’expérience avec eux. Mais comment vont réagir les Turkoglu, Lewis, Pietrus ou Alston ?

Même si les stars ont forcément un rôle primordial, les finales sont aussi une affaire de role players ou au moins des « autres » joueurs, les  lieutenants qui font la différence. John Paxson en 91 ou plus près de nous Tony Parker en 2007.

Lamar Odom pourrait être celui là coté Lakers s’il se décide enfin à être régulier. Pau Gasol a excellement bien joué contre les Nuggets mais il traine toujours une réputation de « big game chocker », comprenez un joueur qui disparait dans les grands matchs.

Le Magic dispose d’une tonne de joueurs qui peuvent prendre feu à trois points. C’est donc de ce coté là qu’il faut chercher l’étincelle qui pourrait faire sauter la maison Lakers. Rafer Alston, aussi imprévisible soit-il, peut aussi faire très mal. Et Derek Fisher a l’air tellement carbonisé depuis le début des playoffs que Skip 2 My Lou devrait pouvoir s’exprimer.

Les trois points ne pleuveront surement pas autant sur les Lakers que sur les Cavs. Les shooteurs floridiens auront de bien meilleurs défenseurs face à eux. Les longs bras de Lamar Odom, l’excellent Trevor Ariza et Kobe Bryant vont sérieusement compliquer la tache de leurs opposants.

Un parcours exemplaire des deux cotés

Les Lakers n’en avaient peut être pas assez bavé l’an dernier avant de jouer des Celtics qui avaient déjà du s’arracher sur deux séries en sept matchs. Cette fois, Los Angeles a du batailler jusqu’au bout contre les Rockets. Et Denver leur a aussi donné du fil à retordre. Mentalement, ils seront donc bien plus humbles et au point que l’an dernier.

C’est pas mal non plus côté Magic. Une victoire au match six sans Dwight Howard contre les Sixers. Une victoire à Boston dans un match sept. Et l’élimination de la bande à Lebron. Là aussi c’est du solide. Les problèmes connu à un moment pour garder une avance paraissent oubliés.

Pronostic : Los Angeles Lakers en 6 matchs
(Barrack Obama pronostique la même chose et il avait déjà annoncé le titre univesitaire de North Carolina)

Un commentaire sur “NBA Finals : Lakers ou Magic ? Qui pour succéder aux Celtics ?”

  1. Clément dit :

    Venez découvrir la NBA Summer League 2009 et regardez les performances des français sur :

    Youtube:
    http://www.youtube.com/user/NBASummerLeague

    et Facebook:
    http://www.facebook.com/profile.php?id=675564563&ref=ts#/NBASummerLeague?ref=ts

Laisser un commentaire