Free Agency : Tout ce qu’on sait c’est qu’on ne sait rien

Buzz.Conf est.Conf ouest.Humeur.Non classé.Transferts 29 juin 2010 | 1 Commentaire

Dans quelques jours, la carte des pouvoirs NBA va peut-être changer de manière radicale. Perspective excitante pour tous les fans de basket. Le double MVP en titre est bientôt sur le marché. Deux autres superstars sont disponibles et pas mal de très bon lieutenants devraient aussi recevoir un joli chèque. Ou vont ils signer ? Impossible de le savoir avant le mois de juillet. En tout cas en théorie. Car depuis la fin des Finals, les théories vont bon train dans les médias américains. Chaque rumeur est relayée et amplifiée jusqu’à l’absurde. On veut croire qu’on sait alors qu’on ne sait toujours rien.

Au cœur de toutes les spéculations : LeBron James. Comme l’indiquait Trey Kerby hier sur Ball don’t lie, il semblerait que le King va jouer pour… 6 équipes la saison prochaine. Et comme le souligne le journaliste, les informations contradictoires viennent parfois des même confrères. Il y a une dizaine de jours, Stephen A. Smith, un journaliste très respecté du Philadelphia Inquirer, annoncait : « En réalité, il se dirige plus vers New York que vers un retour à Cleveland. » Hier, ce même Stephen A. Smith déclarait : « Je viens juste de rapporter dans mon show que LeBron va à South Beach (Miami) – avec Chris Bosh – pour s’associer à Dwyane Wade et Pat Riley« . Entre temps, il avait été annoncé par le New York Times que le duo James/Bosh se dirigeait à coup sur vers Chicago.

Smith et la presse en général ne sont pas à blâmer, ils ne font que leur boulot. Ils rapportent les nouvelles du jour. La grande question est d’ailleurs celle-ci : à un moment ou les joueurs et les équipes ne sont pas encore censés avoir le droit de négocier, comment se fait-il que de nouveaux développements soient rapportés tous les jours ?

Bien-sûr, les joueurs et leur entourage fournissent des indications. Mais même eux se montrent contradictoires, Chris Bosh raflant de loin la palme du joueur le plus volatile. Un jour il explique qu’il veut être la star de sa prochaine équipe, le suivant il ne souhaite qu’une chose : gagner. Hier il déclarait ne pas avoir rencontré James et Wade et que « ces discussions avaient lieu seulement entre ses « amis et sa famille » et que la plupart des principaux acteurs de la free agency gardent « leurs secrets au chaud. » » Aujourd’hui ? On apprend que les trois hommes se sont rencontrés ce week-end.

Que vont faire James, Wade, Bosh mais aussi Stoudemire, Johnson ou Boozer ? Pour le moment, on ne peut que supposer et attendre juillet. Car toutes les informations contradictoires de ces derniers jours ne nous ont appris qu’une chose : tout ce qu’on sait, c’est qu’on ne sait rien.

Un commentaire sur “Free Agency : Tout ce qu’on sait c’est qu’on ne sait rien”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] quelques heures et le feuilleton tant attendu de la Free Agency 2010 sera lancé. Qui va ou ? Comme expliqué hier, pour le moment, on ne sait rien. Alors que va-t-il falloir surveiller ? Voici quelques […]

Laisser un commentaire