Les grandes questions de la Free Agency

(Long) Papiers.Buzz.Conf est.Conf ouest.Non classé.Transferts 30 juin 2010 | 0 Commentaire

Encore quelques heures et le feuilleton tant attendu de la Free Agency 2010 sera lancé. Qui va ou ? Comme expliqué hier, pour le moment, on ne sait rien. Alors que va-t-il falloir surveiller ? Voici quelques clés.

Chris Bosh le facteur X
Difficile de savoir ce que veut Chris Bosh. La seule chose qui est sûre, c’est qu’il est peut-être dans la meilleure situation de tous les agents libres. Il peut choisir de rejoindre Wade à Miami, James à Chicago ou tenter sa chance tout seul à New York. A chaque fois, il peut toucher le maximum. Même s’il ne veut pas être considéré comme un lieutenant, Bosh pourrait être celui qui, s’il décide de venir compléter une équipe déjà solide et de suivre une des deux superstar, ajoutera la touche finale à la construction d’un prétendant au titre. Si LeBron sera le premier domino de cette Free Agency, la décision de Bosh aura aussi beaucoup d’influence puisqu’il est considéré comme le premier choix en terme d’intérieur et que l’équipe qu’il choisira sera une destination potentielle de moins pour Stoudemire, Boozer ou Nowitzki.

A quoi joue Paul Pierce ?
21 513 521 dollars. C’est la somme sur laquelle a fait une croix Paul Pierce et refusant l’option sur sa dernière année de contrat avec les Celtics. A bientôt 33 ans, personne ne lui redonnera autant d’argent. Deux explications possibles : soit Pierce veut re-signer à Boston pour moins d’argent et permettre à son équipe de faire venir de meilleurs joueurs de complément, soit il sent le vent tourner et veut ouvrir ses options à un éventuel départ vers un autre prétendant. Ça serait vraiment triste pour les Celtics qu’il s’agisse de la deuxième option.

Et Nowitzki ?
Tout le monde semble persuadé que le retour du MVP 2004 à Dallas n’est qu’une formalité. C’est peut-être vrai. Mais si Nowitzki a choisit de tester le marché, c’est qu’il y a quand même une petite chance de le voir quitter le Texas. Et si on parle beaucoup de Bosh, Stoudemire, Johnson et Boozer, c’est pourtant l’ailier Allemand qui pourrait être le meilleur second pour James ou Wade. Surtout si Dirk et LeBron choisissaient de prendre le chemin de Chicago pour joindre leurs forces à celles de Rose et Noah. Une perspective que le journaliste d’ESPN Bill Simmons appelle « son scénario de rêve. » L’attaque de Nowitzki alliée à la défense de Noah, c’est une sacrée raquette. Avec Rose et James en créateurs/finisseurs ? En effet, il y a de quoi rêver.

Contrat maximum ou pas ?

Amar’e Stoudemire, Joe Johnson et peut-être même Carlos Boozer sont annoncés comme des « max players » depuis plusieurs semaines. Méritent-ils vraiment de faire sauter la banque ? Non. Pas une seconde. Stoud ne défend pas et ses genoux sont déjà passés deux fois sur la table d’opération. Boozer ne défend pas beaucoup plus et Joe Johnson a montré à Atlanta qu’il n’est pas le joueur qui mène une équipe à la victoire. Car dans un monde parfait, un joueur qui décroche un contrat maximum c’est justement un joueur qui peut être le leader d’un prétendant au titre. Mais la bonne nouvelle pour Stoudemire, Johnson et Boozer c’est que depuis que Rashard Lewis a touché le pactole il y a 3 ans, tout le monde semble pouvoir décrocher le max. Surtout, leur autre grande chance, c’est qu’énormément d’équipes ont énormément d’argent à dépenser et il n’y a qu’un seul LeBron. Ils n’auront plus qu’a se baisser pour ramasser le cash des déçus.

Les bonnes affaires
Certaines signatures vont passer plus inaperçue mais elles n’en seront pas moins importantes. Voici quelques joueurs qui pourraient bien apporter beaucoup pour un contrat raisonnable :
Anthony Morrow : Super shooteur de seulement 24 ans. Il est agent libre restreint donc les Warriors peuvent s’aligner sur toutes les offres. Espérons pour lui qu’ils ne le feront pas.
Ian Mahinmi : S’il dispose d’un temps de jeu correct, l’intérieur Français peut devenir un très bon joueur en NBA. Il l’a montré les rares fois ou on l’a laissé jouer.
Nate Robinson : En acceptant de devenir un 6e homme comme il l’a fait à Boston, Robinson pourrait apporter beaucoup d’énergie à l’équipe qui le débauchera.
Luis Scola : Il sera probablement un peu plus cher que les trois joueurs précédant mais Luis Scola est un excellent apport à l’intérieur. Depuis deux ans, il n’est jamais blessé et toujours régulier. Le genre de travailleur de l’ombre qui aide une équipe à gagner des titres. Les Rockets vont sûrement devoir laisser beaucoup d’argent sur la table pour le retenir.
JJ Redick : En difficulté depuis son arrivée dans la ligue, l’ancien de Duke a finalement trouvé son rythme l’an dernier. Les équipes à la recherche d’un shooteur peuvent se tourner vers lui en espérant une bonne surprise.

Les pronostics
Qui va ou ? On joue…
LeBron James – Chicago
Dwyane Wade – Miami
Chris Bosh – Miami
Amar’e Stoudemire – New York Knicks
Joe Johnson – New York Knicks
Dirk Nowitzki – Dallas
Carlos Boozer – Chicago
Paul Pierce – Boston
Rudy Gay – Memphis
David Lee – New Jersey

Laisser un commentaire