Revue de presse de l’été (Part 1)

Conf est.Conf ouest.Medias.Non classé.Revue de presse 5 juillet 2010 | 0 Commentaire

Les Finals, c’est toujours l’occasion pour les magazines de la presse basket de nous offrir quelques numéros collectors qui resteront dans nos tiroirs ou sur nos murs avant des relectures nostalgiques dans quelques années. Le récent sacre des Lakers ne fait pas exception et les kiosques se remplissent depuis quelques jours d’éditions à ne pas manquer. Avant que certains ne partent en vacances, voici une petite revue de presse des magazines qu’il ne faudra pas oublier d’emmener sur la plage. Première partie aujourd’hui avec 5 Majeur et Mondial Basket.

Kobe est la star de l’été dans les magazines. Forcément, quand on est MVP d’une finale aussi grandiose et qu’on accroche sa cinquième bague, il y a de quoi faire parler. « LeBron règne en hiver, mais le king du printemps est toujours Kobe, » explique-t-on dans 5 Majeur qui dresse le portrait de la star. Portrait aussi et même constat dans Mondial Basket : « L’arrière des Lakers vieillit, c’est indéniable, mais il reste toujours le joueur le plus clutch du circuit. » L’autre question concernant Kobe après ses finales, c’est sa place dans l’histoire et la comparaison avec Michael Jordan. Pour Fred Lesmayoux dans l’Edito de Mondial Basket, « M.J. peut dormir tranquille. Lui l’incarnation même du basket, a déjà tout inventé, tout connu. Kobe ne peut que s’en approcher, l’imiter au mieux. » Pour 5 Majeur, l’histoire, c’est maintenant qu’elle s’écrit : « Apprécions à sa mesure le privilège de pouvoir assister à chacun de ses exploits. »

Kobe n’a pas gagné seul. Logique donc qu’il ne soit pas le seul à faire noircir les pages. Pau Gasol, Derek Fisher et Phil Jackson ont droit à leur portrait dans 5 Majeur tandis que Mondial Basket s’est penché sur les cas de Rajon Rondo, Glen Davis, Nate Robinson mais également Derek Fisher.

Anecdotes croustillantes, sneakers et championnat du monde
Au cœur du film des Finales proposé par les deux magazines, on retrouve une foule d’anecdotes et d’histoires plus intéressantes les unes que les autres. Dans Mondial Basket, on découvre un drôle de personnage qui « porte une chapka alors qu’il fait 33° a 18 h sur la Côte Ouest… » Il s’agit de Vic Jacobs, un animateur radio un peu déjanté aux costumes originaux qui traine dans les vestiaires des Lakers et y pratique des rites vaudou. Ron Artest explique aussi les parallèles qu’ils voit entre les Lakers version 2010 et les Bulls du dernier threepeat. De son côté, au fil des magnifiques photos de son résumé, 5 Majeur offre notamment un regard très intéressant sur ce qui s’est passé dans la presse US et sur le net après chaque match. Des petites revues de presse accompagnées d’échos et d’anecdotes qui permettent de bien se remettre dans l’ambiance de l’évènement. Les bonnes affaires de David Stern, les promesses de Paul Pierce ou des souvenirs du passé… Tout y est pour se croire à nouveau en juin.

Il n’y a quand même pas que les finales dans ces numéros de juillet. On parle bien-sûr de la Free Agency en cours mais pas seulement. Les amateurs de Sneakers doivent jeter un oeil aux dernières pages de 5 Majeur qui proposent un aperçu des futurs chaussures de LeBron James, Kobe Bryant et Carmelo Anthony. Du coté de Mondial Basket, on se tourne aussi vers le championnat du Monde avec une présentation de ce qui attend les français en août pour leur match de préparation à New-York et une excellente interview de Kevin Durant qui permet une nouvelle fois de réaliser à quel point ce joueur à la tête sur les épaules.

Enfin, pour les amateurs de posters, Mondial Basket propose la photo de famille des Lakers sur le podium d’un côté et Kobe Bryant avec ses trophées de l’autre. 5 Majeur propose pas moins de 4 posters : Kobe et Pau réunis avec leurs trophées, Paul Pierce en pleine action face à KB, l’équipe des Boston Celtics sur un très joli fond stylisé et enfin la magnifique couv’ de ce numéro.

En clair, deux magazines à lire, à relire et à conserver au chaud pour garder en mémoire ces Finals exceptionnelles. Bonne lecture ! Rendez vous dans quelques jours pour la deuxième partie de la revue de presse.

Laisser un commentaire