Live from London ! Wesley Johnson : « Ca va être fun à Minnesota »

A Londres.Conf ouest.Interview.NBA Europe Games.Non classé 4 octobre 2010 | 0 Commentaire

Avec 4 saisons de basket universitaire dans les valises, Wesley Johnson est un rookie expérimenté, presque une rareté en NBA ces dernières années. A 23 ans, il est même plus âgé que Kevin Love, le leader des Timberwolves. Rencontre avec le 4e choix de la dernière Draft qui s’attend à une saison faite de basket rapide et de fun dans les Minnesota.

Qu’est ce que tu attend de cette première année dans la ligue au sein de cette très jeune équipe ?
J’attends que ca soit très fun. Je sais que ca va être long mais je sais que ca va être très fun ici. Je pense qu’on apporte beaucoup d’énergie sur le terrain avec toute la jeunesse qu’on a. Alors ca va être très excitant.

Tes coéquipiers parlaient d’être une équipe qui court, c’est ce que tu vois aussi ?
Oui, je pense ca aussi. On est jeune. On est tous jeunes. On a toujours nos jambes. Je pense que beaucoup d’équipes sont plus âgées que nous et ils ne peuvent pas courir aussi bien que nous alors je pense qu’on peut utiliser ca à notre avantage.

La dernière équipe très jeune à avoir connu le succès c’est le Thunder. C’est un exemple dont vous voulez vous inspirer ?
C’est quelque chose qu’on recherche mais on ne cherche pas à être similaires à eux. Il ont eu beaucoup de succès avec leurs  jeunes, on essaye de tourner ca à notre avantage aussi  et d’être une autre équipe qui a du succès avec la jeunesse étant un de nos avantages.

Tu as une idée du rôle que tu va avoir dans cette équipe ?
Non, pas pour le moment. Mon rôle pour moi c’est d’aider l’équipe à gagner. Tout ce que je peux faire pour aider l’équipe à gagner, ca sera mon rôle.

Vous avez une équipe jeune mes des coachs très expérimentés avec Kurt Rambis et Bill Laimbeer, est ce que c’est un avantage selon toi ?
Oui je pense ca l’est. Je pense que leur connaissance du jeu et le fait d’avoir été des joueurs aussi ca va m’aider. Je vais pouvoir apprendre d’eux. Il se sont retrouvés dans certaines situations que je vais vivre aussi donc ils peuvent comprendre. Ça aide l’équipe à s’identifier à eux.

Quels sont les ajustements que tu as du faire pour passer de la fac au monde pro ?
C’est juste les voyages. Tous ces voyages qu’on a fait. On est allé de Minnesota jusqu’au camp dans le Maine et puis ont a volé jusqu’ici, on s’entraine ici et on va repartir et s’entrainer ailleurs… Je pense que les voyages vont être le plus gros ajustement par rapport à la fac. On ne voyageait pas comme ca à l’université.

Tu connais bien les rookies de cette année, qui voit tu décrocher le titre de Rookie of the year ?
Probablement John (Wall).

Quel rookie au nom moins reconnu pour le moment pense tu voir exploser ou au moins aider son équipe tout de suite ?
Paul George (ndlr : 10e choix de la Draft par les Pacers).

Qu’est ce que tu attends du match de lundi et du public européen ?
Je pense que ca va être une expérience enrichissante pour nous tous. Spécialement de venir jouer un match structuré face à un autre adversaire. Donc je pense que ca va être enrichissant et que ca va être fun.

Pour une jeune équipe, ce genre de voyage, ca permet de solidifier le groupe ?
Oui, carrément. Et jouer contre une équipe comme celle la si tôt. Je pense que ca va vraiment être une bonne expérience pour nous tous et qu’on va vraiment essayer de trouver une alchimie qu’on va garder jusque pendant la saison.

Laisser un commentaire