Raymond Felton : « Up-tempo, mon style de basket »

A Paris.Conf est.Interview.NBA Europe Games 6 octobre 2010 | 0 Commentaire

Deuxième volet des interviews des joueurs des Knicks avec l’autre arrivé de marque de l’inter-saison, Raymond Felton avec qui on a parlé tempo, objectifs et camaraderie.

Tu viens d’une équipe au tempo très lent (Charlotte) pour évoluer ici dans une équipe très rapide, comment tu vis ce changement ? Ça a demandé des ajustements ?
Il n’y a pas vraiment d’ajustement parce que c’est comme ca que je suis habitué à joué, à un tempo rapide. J’ai du m’ajuster quand j’étais à Charlotte donc je reviens vraiment à mon style de basket.

C’est plus fun pour toi ?
Je n’aurais pas dit « fun », jouer au basket c’est toujours fun, quelque soit la manière dont je le joue mais c’est plus mon style, je dirais ca comme ca.

Comment ca se passe avec Amare Stoudemire ?
Ça se passe super bien. Vous adorez jouer avec un gars qui a cette passion pour le jeu, qui va donner son meilleur sur toutes les possessions. Vous savez c’est un mec qui adore le jeu et j’adore le jeu. Donc je suis toujours heureux de jouer avec quelqu’un qui aime le basket.

Amare a dit que les Knicks sont de retour quand il a signé, tu penses que les Knicks sont de retour ?
Oui. Je ne vais faire de commentaires superflus mais oui, je pense que nous avons une bonne équipe pour faire de bonnes choses. Je vais me contenter de ca.

Coach d’Antoni a expliqué vous visez les playoffs…
Ça devrait être le but de tout le monde dans la ligue. Ça devrait être le but de toutes les équipes. Si vous ne visez pas les playoffs, pourquoi vous vous entrainez ? Quels sont vos objectifs ? Donc clairement, oui, c’est notre objectif.

Il y a eu beaucoup de changements dans l’effectif cet été, est ce que tu pense que ce genre de voyages peut créer des liens ?
Sans aucun doute. On a déjà crée beaucoup de liens dans l’équipe. On est tous comme des frères. On se bat entre nous mais en même temps on se bat ensembles. C’est comme dans la famille. Comme sur le terrain aujourd’hui, ca a un peu chauffé, ca a parlé. Mais c’est ca d’être compétitif, c’est ca d’être une famille. Vous allez vous battre parfois mais vous ne laisserez personne d’autre se battre avec vos frères.

Qu’est ce que ca fait de passer de Charlotte à New York en terme d’environnement ?
C’est un marché différent. C’est un marché plus gros. Il se passe beaucoup plus de choses. Il y a plus d’opportunités. Je n’ai rien contre Charlotte, j’aime Charlotte. C’est comme la maison parce que suis de Caroline du sud, d’une petite ville. Mais aller dans la grande ville c’est plus d’opportunités et être à New York avec une organisation au top comme celle là…

Jouer au Madison Square Garden, c’est quelque chose que tu attends avec impatience ?
Clairement. J’ai eu quelques uns de mes meilleurs matchs en tant que pro au Madison Square Garden donc être là pour 41 matchs ca va être énorme.

Laisser un commentaire