LeBron de retour à Cleveland : le best-of des fans en photos

Conf est.Insolite.Photos.Polémiques 3 décembre 2010 | 3 Commentaires

Les fans des Cavaliers ont fait ce qu’ils avaient à faire. Ils sont venus, ils ont sifflé, ils ont hué, ils ont montré leur pancartes… Mais ils ont surtout fait preuve d’un bel enthousiasme pour supporter leur équipe et montrer à LeBron James ce qu’il a perdu en terme de public. Même lorsque Cleveland était mené de plus de 20 points, tout le monde était à sa place pour encourager les Cavs’ en espérant un improbable retour.

Au bout du compte, leur équipe n’a rien pu faire contre un Heat pourtant toujours incapable de produire un jeu fluide, surtout quand Wade et James sont sur le terrain ensembles. La victoire aurait forcément été un plus mais les supporters des Cavs’ ont au moins pu enfin dire ce qu’ils avaient à dire à LeBron James et lui montrer qu’il a perdu au change en terme de passion des fans. Voici en image un best-of de ce qu’on a pu voir dans les tribunes de la Q Arena.

Voici la pancarte qui a clairement dépassé la limites du bon gout. Le « like father, like son » fait référence au père de LeBron James qui l’a abandonné. Pour celui qui la tient, cela expliquerait donc que LBJ ait abandonné Cleveland.

En résumé :

La plus belle image restera quand même celle de la salle en ébullition avant le coup d’envoi. Une ambiance de feu à des années lumières de ce qui se fait à Miami.  La meilleure des réponses qui pouvait être envoyée à James.

3 Commentaires sur “LeBron de retour à Cleveland : le best-of des fans en photos”

  1. Park dit :

    LeQuit & the cHeat
    HAYNORME =) !!

  2. Marrh dit :

    Il parait qu’il y avait aussi une pancarte « We should have drafted Darko ». Même si c’est faux dans le fond (ils ont connu 7 belles années), ça a eu le mérite de me faire marrer parmi cette surenchère de pancartes.

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] ce traître. Passer de « Witness » à « Quitness », les pancartes les plus originales de la saison étaient toutes de sortie, hier soir. Un seul destinataire: Lebron. On est encore loin de la […]

Laisser un commentaire