Heureux comme Dallas et Nowitzki… en saison régulière

Conf ouest.Non classé 8 décembre 2010 | 1 Commentaire

« Les Dallas Mavericks viennent de remporter leur dixième victoire consécutive. » Vous avez déjà lu ca quelque part ? Normal, en général c’est ce qui se passe quelque mois avant « Nouvelle déception en playoffs pour Dirk Nowitzki et son équipe. »

Les séries de victoire en saison régulière, les Mavs’ connaissent. Jugez plutôt :
2000-01 : 53-29
2001-02 : 57-25
2002-03 : 60-22
2003-04 : 52-30
2004-05 : 58-24
2005-06 : 60-22
2006-07 : 67-15
2007-08 : 51-31
2008-09 : 50-32
2009-10 : 55-27

Pas mal. Ça fait beaucoup de séries de 10 victoires comme celle en cours. On a plaisir à voir jouer cette équipe, a admirer le talent de Nowitzki et à voir ses frenchies briller de temps à autre. Malheureusement, comme les Suns version Steve Nash, les Mavs version Nowitzki ne transposent pas leur succès en playoffs.

2000-01 : Eliminés en demi-finale de conf’
2001-02 : Eliminés en demi-finale de conf’
2002-03 : Eliminés en finale de conf’
2003-04 : Eliminés au premier tour
2004-05 : Eliminés en demi-finale de conf’
2005-06 : Battus en finales NBA
2006-07 : Eliminés au premier tour
2007-08 : Eliminés au premier tour
2008-09 : Eliminés en demi-finale de conf’
2009-10 : Eliminés au premier tour

Malgré l’enthousiasme que pourrait susciter les bonnes performances actuelles, on parle donc peu des Mavericks parmi les favoris au titre. Il faut dire qu’on est rodés. Et rien n’indique que la tendance est prête à s’inverser. L’effectif actuel est quasiment le même que celui qui s’est incliné contre les Spurs en playoffs l’an dernier. Les Spurs ont progressé, les Lakers aussi. Dallas, moins fort à l’intérieur et en défense, c’est à dire la ou se jouent les matchs de playoffs, semble encore une fois destiné à être champion de la saison régulière pour mieux laisser la place à ces deux équipes en mai.

Dommage pour Dirk Nowitzki qui a fait preuve d’une belle loyauté cet été en restant fidèle à Mark Cuban alors qu’il aurait pu s’engager ailleurs. L’Allemand mériterait bien un titre pour récompenser sa formidable carrière. Il semble pourtant en route pour rejoindre au Hall of Fame des génies sans bague comme Charles Barkley ou Reggie Miller.

Un commentaire sur “Heureux comme Dallas et Nowitzki… en saison régulière”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] la victoire et au titre lors du match 6 (95-92). A 24 ans, la superstar Dwyane Wade est née et la réputation d’équipe au mental fragile des Mavs’ […]

Laisser un commentaire