L’heure du test est arrivée pour les Knicks

Conf est.Non classé 14 décembre 2010 | 2 Commentaires

Franchement, ca fait plaisir de voir les Knicks gagner. Rien que pour les fans de cette équipe qui ne méritaient pas tant de déceptions ces dix dernières années. Avec Amare Stoudemire (qui l’avait annoncé) et Raymond Felton, l’équipe de la Big Apple a amorcé une embellie et a définitivement quitté les bas fonds de la conférence est. Pour preuve, la série en cours de 8 victoires acquise face à des équipes faibles (Pistons, Nets, Hornets en baisse de régime, Raptors deux fois, Wolves, Wizards et Nuggets).

Si on peut se dire qu’il est facile de réaliser une série face à des adversaires de ce calibre, les Knicks n’y arrivaient pourtant pas il y a un an. C’est donc un progrès. Maintenant, il faut savoir si cette équipe peut se frotter au gros, aux prétendants, aux équipes de playoffs, aux ténors… A partir de ce mercredi, voici le programme de New York jusqu’au 4 janvier : Celtics, Heat, Cavaliers, Thunder, Bulls, Heat, Magic, Pacers, Spurs.

L’heure du test est arrivée pour Mike D’Antoni et son équipe. Si les Knicks sortent de cette série de 9 match avec 5 victoires ou plus, ca sera probablement un signe que les pensionnaires du Garden sont de retour pour de bon. Si les défaites s’enchainent, on pourra dire que cette équipe est dans le moule D’Antoni : des victoires en saison avec des camions de points, des défaites contre les gros quand il faut défendre.

Les playoffs aujourd’hui, le Heat demain ?

Quoi qu’il arrive, les Knicks semblent déjà bien partis pour se qualifier pour les playoffs et ca, c’est déjà une bonne nouvelle. Quand, en plus, on voit à quel point Carmelo Anthony semble vouloir signer avec la franchise de la grosse pomme maintenant ou cet été, l’embellie semble bien partie pour se poursuivre. Rêvons un peu : et si, une fois les Celtics trop vieux, les Knicks devenaient le grand adversaire du Heat pour les saisons à venir ?

Pour le petit clin d’oeil au passé, le front office peut en plus maintenant renvoyer Isiah Thomas dans ses buts sur son seul argument : la découverte des talents. Avec Landry Fields, D’Antoni et son staff peuvent eux aussi à présent s’autoproclamer meilleurs drafteurs de l’histoire de l’univers.

2 Commentaires sur “L’heure du test est arrivée pour les Knicks”

  1. T0gi dit :

    Les tests contre Boston et Miami ont tenu toutes leurs promesses. Et ces 2 matchs permettent de tirer une 1ere conclusion, peut-etre hative : les Knicks restent tout de même un cran en-dessous des grosses cylindrées de l’Est que sont les Celtics et le Heat.
    Par contre, leur victoire hier contre le Thunder au MSG est aussi significative que les 2 défaites citées au-dessus. Les Knicks sont une équipe dans la « 2e catégorie », celles des outsiders, de l’épouvantail qu’on voudra à tout prix éviter en play-offs.
    Apres, il reste encore assez de matchs pour que les choses changent, et tout peut très vite s’arrêter (suivez mon regard vers Orlando…)

  2. Fra dit :

    Personnellement, je n’attendais pas les Knicks à ce niveau… J’en avais parlé avec toi, Alain, et si tu te rappelle je pensai que la « perte » de Nash poserait des soucis offensivement à Amaré (Oui parce que défensivement… Oui, je me moque et alors ?). Je suis surpris de l’activité de Stoudemire, j’espère pour lui que la case infirmerie est derrière lui. Tant mieux pour Spike Lee.

Laisser un commentaire