Wild wild Est – Les Nets arrachent enfin un All-Star et la NBA bascule (définitivement) à l’Est

Conf est.Non classé.Transferts 24 février 2011 | 2 Commentaires

Boum ! Il a fallu 6 mois pour faire bouger Carmelo Anthony. Le Jazz n’a eu besoin que de 24 heures pour se décider à envoyer Deron Williams dans le New Jersey ! Alors que Mikhail Prokhorov pouvait commencer à entendre le vent des critiques, voilà que son équipe se relance enfin de manière significative avec l’arrivée d’un des meilleurs meneurs de la ligue. Un nouveau All-Star quitte l’Ouest et c’est l’équilibre de la NBA qui bascule définitivement vers l’océan Atlantique.

Malgré l’ambition et la bonne volonté de leur propriétaire milliardaire, les Nets n’avaient réussi à convaincre ni LeBron James ni Carmelo Anthony. Cette fois, il n’ont pas eu besoin de l’accord du joueur. Williams serait même plutôt (très) mécontent de la nouvelle de son déménagement. Business is business. Maintenant, Prokhorov, Jay-Z et leur staff ont jusqu’à la fin de la saison 2012 pour faire changer d’avis au meneur de jeu et le convaincre que l’avenir et prometteur à Newark puis Brooklyn. Le pari est lancé.

Encore une fois, Prokhorov confirme qu’il ne plaisante pas quand il dit qu’il veut faire des Nets une équipe qui gagne. Après les claques LeBron et Melo, il n’a pas bronché et à continué d’essayer d’améliorer son effectif. Cet échange pour Williams est une réussite qui pourra se transformer en mauvaise affaire si le joueur s’en va sans compensation dans un an et demi (chez les voisins Knicks ?). Dans l’immédiat, en terme de compensation, New Jersey a payé un prix raisonnable pour un meneur All-Star en envoyant Devin Harris, Derrick Favors et deux premiers tours dans l’Utah. Harris est remplacé poste pour poste et un des deux picks appartenait à Golden State donc les Nets ne perdent quasiment que Favors et leur pick de l’an prochain. Pour un meneur de la trempe de Deron Williams, c’est cadeau.

Les Nets ont à présent un meneur de très haut niveau, une première star, qui, si elle est entourée de joueurs de qualité, peut mener l’équipe en playoffs. Quoi qu’il arrive, c’est un nouveau départ pour cette équipe. Pour le Jazz ? Soit l’équipe voulait éviter de vivre en 2012 ce qu’a vécu Denver cette saison soit il y a vraiment un malaise et le départ de Jerry Sloan était un indice.

L’Est reprend le pouvoir

Depuis la fin de la saison dernière, Amare Stoudemire, Carlos Boozer, Carmelo Anthony et maintenant Deron Williams ont quitté la conférence Ouest. Pendant ce temps, le Heat, les Bulls et les Knicks se sont sensiblement renforcés, les Celtics et le Magic sont toujours là et maintenant les Nets repartent avec Williams. Pendant ce temps-là, les Lakers et les Mavs’ vieillissent, les Spurs étonnent, le Thunder manque toujours d’intérieurs et… c’est tout. Derrière ces quatre équipes, c’est plus ou moins la ruine. Les blessures, l’incertitude de perdre son leader (Hornets/Paul), le vieillissement ou simplement le manque de talent plombent les équipes de la conférence Ouest.

C’était une évidence qui se présentait doucement mais les évènements de ces trois derniers jours l’ont officialisé : la longue période de domination du Wild wild West commencée à la retraite de Michael Jordan est définitivement terminée. Si les Lakers sont encore les champions en titre, c’est une équipe de la côte opposée qui devrait bientôt soulever le trophée Larry O’Brien. Cette année ? Peut-être pas. Mais la décennie à venir s’annonce très bien pour les hommes de l’Est. En l’état actuel des choses, la NBA leur est promise.

La bonne nouvelle collatérale du trade de Deron Williams est pour les fans qui seront à Londres dans quelques jours pour les deux matchs opposants les Nets aux Raptors. Ils vont pouvoir se régaler du jeu du néo-Nets. Eux aussi sont donc les gagnants de cet échange.

2 Commentaires sur “Wild wild Est – Les Nets arrachent enfin un All-Star et la NBA bascule (définitivement) à l’Est”

  1. Bmore dit :

    Williams est un tres bon meneur, pas de doute la-dessus. Mais c’est bien trop peu pour relancer les Nets. Je me doute bien qu’il ne s’agit la que de la premiere brique du projet d’equipe pour New Jersey, mais j’ai en tete la derniere confrontation entre les Jazz et les Bulls et Rose, en toute humilite comme d’habitude, a vraiment tue williams dans le money time avec un steal dans les main dans la derniere minute. Tout ca pour dire que bien qu’all star, pour moi williams est en dessous de pas mal de joueurs de l’ouest, et je pense que si l’est a maintenant bien rattrape l’ouest, rien ne prouve que les Spurs ou les Lakers ne vont pas encore rafler la mise cette annee.

Laisser un commentaire