Playoff preview : Demi-finales conférence Ouest

Conf ouest.Non classé.Playoffs.Preview 1 mai 2011 | 0 Commentaire

Du jeune et du vieux au programme des demi-finales à l’Ouest. En haut du tableau, les Grizzlies ont fait tomber les Spurs de la fin de la génération Duncan pour aller retrouver le Thunder. En bas, les Lakers retrouveront les Mavericks. Étonnamment, c’est la première fois que ces deux équipes se retrouvent en playoffs depuis 1988. Kobe et Dirk ne se sont donc jamais affrontés lors des phases finales.

Los Angeles Lakers (2) – Dallas Mavericks (3) : 4-2
Ça y est ? Enfin réveillés les Lakers ? Après un départ poussif face aux Hornets, les hommes de Phil Jackson semblent enfin être sorti de leur mode « saison régulière. » Il était temps. Parce que Dallas ne les attendra pas. Sur le plan du talent et de l’effectif, les Lakers sont les favoris logiques. Même si Dallas s’est renforcé à l’intérieur, Bynum et Gasol sont toujours trop forts. Jason Kidd joue toujours bien mais il n’a pas la rapidité qu’avait un Chris Paul pour s’amuser avec Derek Fisher. Les Mavs’ n’ont pas non plus grand monde pour tenir Kobe.

Avec quelques coups d’éclats de leur banc (enfin de Jason Terry) et probablement un match sans des Angelinos, Mark Cuban devrait pouvoir rentrer à la maison avec deux victoires mais il sera difficille de faire plus.

Oklahoma City Thunder (4) – Memphis Grizzlies (8) : 4-2
Jusqu’au peut aller le rêve des Grizzlies ? Avec leur super raquette et leurs défenseurs, les hommes de Memphis ont en tout cas largement de quoi rendre la route vers la finale de conférence très difficille pour le Thunder. Zach Randolph et Marc Gasol sont sur un nuage et, même s’ils sont de gros défenseurs, Kendrick Perkins et Serge Ibaka vont avoir du mal à les contenir. Kevin Durant va quant à lui devoir se coltiner Tony Allen et Shane Battier. Probablement loin d’être suffisant pour l’éteindre mais gênant quand même.

Du côté du banc, l’avantage semble aller aux Ours. Avec Mayo, Battier, Vasquez et un Darrell Arthur en pleine ascension, il y a du solide et des joueurs capables d’apporter une étincelle décisive. Et dire que Memphis fait tout ca sans Rudy Gay ! Mais le gros avantage d’Oklahoma City devrait se situer au poste de meneur ou Russell Westbrook est censé largement dominer Mike Conley. Avec ce petit plus de talent, le Thunder semble se diriger vers la finale de conférence. Mais l’affaire ne sera pas simple. Le duel Randolph/Durant dans le money time devrait valoir le détour et cette série pourrait être la demi-finale la plus intéressante à l’Ouest.

Game on !

Laisser un commentaire