Dans la tête de Phil Jackson

(Long) Papiers.Conf ouest.Non classé.Playoffs 9 mai 2011 | 1 Commentaire

La carrière de Phil Jackson s’est terminée un dimanche de mai à Dallas dans un match qui aura été l’antithèse totale de sa carrière. Pendant que son équipe se faisait humilier, le Zen Master a eu le temps de méditer.

A quoi pouvait bien penser Phil Jackson sur son banc pendant la deuxième mi-temps du dernier match de sa carrière ? Fidèle à son habitude, Phil Jackson n’a pas laissé transparaitre beaucoup d’émotions alors qu’il assistait à la déroute de ses joueurs et à la mort de son rêve d’un quatrième threepeat. A quoi pensait-il lorsqu’il a compris que sa carrière de coach s’arrêterait au moment du buzzer final ? Aux succès passés ? A l’échec présent ? A sa maison dans le Montana ? Pensait il à Jordan ? Au Shaq ? Impossible à savoir pour le moment. Alors jouons à s’imaginer tout ça pour lui.

La première chose qu’à pu réaliser P-Jax, c’est que tout ne se termine définitivement pas comme il l’avait prévu. Lorsqu’il avait annoncé son retour, il avait annoncé espérer que sa dernière campagne soit « grande. » Au début des playoffs, comme s’il se sentait assuré d’aller loin, il avait expliqué qu’il porterait au fil des matchs les 13 bagues de champion de sa collection. Il n’a pas eu le temps de toutes les mettre. Le coach des Lakers n’avait sûrement pas prévu de partir sur le premier sweep de sa carrière. Il n’avait sûrement pas prévu que Ian Mahinmi, Trey Johnson et Brian Cardinal seraient sur le terrain pour le dernier buzzer de sa carrière de coach.

Kobe loin de Jordan

Il y avait donc bien quelque chose qui ne tournait pas rond avec ces Lakers 2011. Cette fois, les techniques du Zen Master n’ont pas fonctionné. Le coach n’a pas réussi à motiver ses hommes et cette équipe n’a jamais semblé déterminée à garder sa couronne. Avec le même effectif, Los Angeles avait décroché la timbale l’an passé. Cette fois, ils se sont désintégrés. Ils ont abandonné et ont même perdu leurs nerfs. Le message spirituel s’est il affaiblit ?

Au palmarès, un seul titre sépare Kobe Bryant et Michael Jordan. Dans le jeu, le fossé s’est un peu plus creusé dimanche soir. Kobe n’a pas fait un mauvais match. Mais il n’a pas semblé en mesure d’entrainer ses partenaires avec lui. Au final, le numéro 24 encaisse une nouvelle très lourde défaite dans un dernier match de playoffs. Il y a eu les 39 points d’écarts du match 6 des finales 2008. Mais pas seulement. En 2003, les Lakers ont pris 28 points dans la vue lors de leur élimination par les Spurs. En 2006, les Suns avaient battu LA de 31 points lors du match 7 d’un premier tour que les Angelinos menaient 3 matchs à 1. Dur d’imaginer que MJ aurait laissé de telles choses se produire. Jackson le sait probablement. Est pour ça qu’il avait le sourire en fin de match ?

Des bons souvenirs en pagaille

Ah ! Jordan ! Et l’éternelle question : Est ce que Jackson a fait les joueurs qu’il a coaché ou est ce que les joueurs qu’il a coaché ont fait la légende de Jackson ? La vérité, c’est sûrement qu’il y a un peu des deux. Jordan et le Shaq n’avaient rien gagné sans le Zen Master. L’homme du Montana a réussi à les intégrer à un collectif, à les faire adhérer à un concept et il leur a donné les clés de la victoire. Forcément, avec des joueurs pareils, le plus dur était alors fait. Mais ça n’était pas si simple et Jackson n’a pas volé ses bagues.

Avec les Hall of Famers Michael Jordan, Scottie Pippen et Dennis Rodman, Jackson a écrit certaines des plus belles pages de son histoire et de l’histoire du basket en général. Avec le Shaq, il a ramené les Lakers au top. Même avec Kobe, il y a de bons souvenirs. Le titre de 2009 est d’ailleurs un de ceux que le coach considère comme spéciaux car il est arrivé après qu’il ait du reconstruire l’équipe autour de Kobe. Phil Jackson ne manque pas de bons souvenirs. Était-il en train de s’y replonger lorsqu’il souriait sur son banc a deux minutes de la fin de sa carrière ?

Vivement le livre

Peut-être qu’un peu de tout ce dont on vient de parler est passé dans la tête de Phil Jackson au cours des 24 dernières minutes du match. Ou peut-être qu’il ne réalisait pas que tout s’arrête et que c’est pour cette raison qu’il n’a pas répondu directement lorsqu’un journaliste lui a demandé après le match si c’était bien sa dernière sortie.

La bonne nouvelle, c’est qu’on pourrait savoir un jour ce qui se passait ce dimanche soir dans la tête de Phil Jackson. Le coach aux 11 bagues est un écrivain prolifique. Il a notamment déjà sorti un livre relatant sa saison 2004 avec le quatuor Shaq-Kobe-Payton-Malone, une saison qu’il pensait déjà alors être sa dernière. Il ne devrait pas manquer de raconter sa vraie dernière saison. On attend ça impatiemment.

Un commentaire sur “Dans la tête de Phil Jackson”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] peu plus d’une semaine après l’élimination et l’annonce de la retraite de Phil Jackson, la tension retombe du côté de Los Angeles et les Lakers se tournent vers le futur avec beaucoup […]

Laisser un commentaire