Haslem/Gibson-Asik, le match des energizers

Conf est.Non classé.Playoffs.Videos 19 mai 2011 | 1 Commentaire

Si LeBron James a une nouvelle fois assuré la victoire du Heat grâce à une fin de match ultra clutch, c’est aussi la prestation de Udonis Haslem qui a permis aux hommes de South Beach de revenir à égalité avec les Bulls. Comme Taj Gibson et Omer Asik à Chicago, Haslem a revigoré son équipe en sortant du banc. Ces trois hommes se trouvent désormais au cœur de la finale de conférence Est.

Juste au moment ou on son équipe avait besoin de lui, Udonis Haslem est de retour ! Pendant un match et demi, Miami a été dominé par une équipe de Chicago plus soudée, plus complète et disposant surtout de plus de joueurs rageurs, déterminés et capables de faire le sale boulot. Haslem devait faire tout ça pour le Heat cette saison mais son pied l’en a empêché. Il a retrouvé son meilleur niveau et son rôle pile au moment ou son absence aurait pu pousser le Heat vers la sortie. Car en playoffs, les superstars ne suffisent pas toujours. Il faut des joueurs capables d’inspirer leurs coéquipiers, de mettre le feu et surtout de faire le sale boulot, de se battre au rebond et de se jeter sur toutes les balles. Dans cette finale de conférence Est, Haslem, Gisbon et Asik sont ces joueurs.

Dans le 3e et le début du 4e quart, alors que James et Wade calaient et que Rose continuait de s’empaler sur la défense adverse, leurs hommes de main ont pris le relais. Et Haslem est revenu d’entre les morts après 5 mois sur le banc…

Haslem, c’est la star de la soirée. « Un guerrier« , selon les mots de Joakim Noah à Basket USA. La Français qui observe aussi que Haslem « leur a donné beaucoup d’énergie. » Preuve de l’importance de son travail, c’est bien Haslem et pas le closer James qui est « le joueur du match » pour Dwyane Wade. Un avis d’ailleurs partagé par James lui-même.

Les guerriers de service

Au delà des highlights, c’est dans le combat que les energizers s’illustrent. « Il est un de ces gars dont vous ne pouvez pas mesurer l’impact avec des statistiques« , explique Tom Thibodeau au sujet d’Haslem après le match. Un constat qu’il aurait pu étendre à ses deux intérieurs remplaçants, Omer Asik et Taj Gibson. Car en deuxième mi-temps, ce sont ces deux là qui ont tenu la baraque pour les Bulls. « Lorsque la balle était en l’air pour un rebond, ils étaient dans une bagarre« , a ajouté le coach au sujet des acteurs de ce match.

Avec ses attaques rageuses et ses grands signes à la foule, Gibson a motivé ses coéquipiers et mis le feu à la salle. Avec sa défense impeccable, Asik a joué les murs face aux pénétrations de Wade et c’est le menton en sang que le guerrier a quitté le match. Ça n’est d’ailleurs qu’après sa sortie que le Heat a fini par reprendre l’avantage.

Lors du match 1, le duo des Bulls avait aidé son équipe à l’emporter. Le 2e round est revenu à Haslem et au Heat. Ce match des energizers devrait se poursuivre dans toutes les rencontres à venir. Le ou les guerriers les plus forts y donneront probablement un avantage décisif à leur équipe.

Un commentaire sur “Haslem/Gibson-Asik, le match des energizers”

  1. Onel dit :

    Salut, j’organise un débat ce soir sur le site Opinews sur les finales de conférences. C’est en direct et en vidéo ou tchat et je cherche des participants qui s’y connaissent vraiment, ça vous intéresse? c’est http://www.opinews.com Ce serait cool!

Laisser un commentaire