Miami Heat – LeBron : Ils sont trop forts !

Conf est.Conf ouest.Non classé.Playoffs 25 mai 2011 | 0 Commentaire

La nuit dernière, Chicago a encore résisté mais Miami a fini par logiquement imposer sa force. LeBron James et la machine Floridienne semblent inarrêtables.

Il y a quelque chose d’admirable dans la façon dont les Bulls résistent au Heat. Dans le style « roseau qui cède mais ne se brise pas », les hommes de Tom Thibodeau sont longtemps restés dans le match. Il se dégage un vrai esprit de groupe, d’unité et de force collective lorsqu’on regarde les Bulls jouer. Cette équipe a du cœur. Et même lorsqu’elle semble en difficulté, elle trouve un moyen de rester dans le coup.

Mais le roseau a fini par se briser face à l’insoluble puissance du Heat. Pour tout dire, le match de la nuit dernière ressemblait furieusement au Game 4 de la série entre Dallas et Oklahoma City. Au final, la jeune équipe a du plier face au sang froid, au talent et à l’exécution parfaite dans les moments chauds de joueurs plus expérimentés. Jamais on a senti Miami paniquer. En permanence, les joueurs de South Beach semblaient en mesure de s’imposer alors que Chicago avait l’air de peiner de plus en plus et de devoir tout donner pour marquer des points, obtenir un shoot ouvert et surtout rester dans le match.

James le closer

« Un match ne se gagne pas dans les premières minutes, il se gagne dans les dernières« , expliquait Dwyane Wade au micro de TNT après le buzzer final en résumant parfaitement le boulot de son équipe. Le Heat a fait le boulot en fin de match. Mike Miller, un autre vétéran, est sorti du banc pour apporter de précieux points. Dans l’ensemble, la maitrise était pour Miami et tout semblait plus propre de leur côté en fin de match. Moins de ballons perdus, une meilleure circulation du cuir et au final des tirs plus faciles. Sans oublier quelques tirs réussis dont seules (ou presque) les stars du Heat sont capables.

Surtout, un joueur de grande classe a pris les choses en main. Dallas a Nowitzki, Miami a James. La nuit dernière, le numéro 6 a encore été énorme. Sa défense a été aussi impeccable que ses actions offensives ont été décisives. James est définitivement devenu un closer.

Les stars font la différence en playoffs et Chicago ne peut rien faire pour contenir James. Aujourd’hui, il est juste trop fort. Serein, l’ancien MVP est au top des deux côtés du terrain et il porte son équipe. Avec un James au sommet et tous les autres talents de l’effectif, c’est toute l’équipe du Heat qui devient trop forte pour Chicago.

Laisser un commentaire