Finals – Game 1 : Dallas tombe de son banc

Conf est.Conf ouest.Finals 2011.Non classé.Playoffs 1 juin 2011 | 0 Commentaire

Au jeu de « qui tiendra le mieux la pression du match 1 », Dallas a perdu. L’équipe de Dirk Nowitzki a subi la loi des finisseurs de Miami, le banc a été maladroit et Dirk s’est blessé à la main gauche. Dure soirée pour les Texans et retour sur terre après des playoffs de rêve.

Si Dallas n’a pour le moment perdu qu’un seul match dans ces Finals, les hommes de Rick Carlisle ont pu constater mardi l’immensité de la tâche qui les attend s’ils veulent soulever le trophée à la fin du dernier match. La tâche en question : stopper le Big Three.

Comme lors des tours précédents, Chris Bosh, Dwyane Wade et LeBron James ont été impressionnants de détermination et d’efficacité dans les moments chauds. Lorsque Miami a besoin de points, rien ne semble pouvoir arrêter ces trois hommes. A tel point qu’on a parfois l’impression qu’ils ne peuvent pas manquer. Le Heat ressemble en ce moment au rouleau compresseur annoncé l’été dernier et si Dallas n’arrive pas à faire vaciller un peu cette confiance, remporter le titre s’annonce alors comme mission impossible.

Du mouvement mais pas de réussite

Tout n’est pas négatif pour les Mavs’. Oui, ils ont affiché leur pire taux de réussite des playoffs et la défense du Heat n’y est pas pour rien. Mais Dallas a surtout manqué énormément de shoots ouverts. La circulation du ballon a été très bonne la plupart du temps mais Jason Terry et Peja Stojakovic n’ont pas rentré les tirs qu’ils ont mis depuis le début des playoffs. Le Jet s’est même un peu enflammé en tenant un dunk sur LeBron. J.J Barea, lui, a manqué beaucoup de layups. Le banc n’a simplement pas été à la hauteur. Écrasés par l’enjeu ? Pas forcément. Il y a parfois des soirs ou ça ne veut pas. En tout cas il faudra que ça change.

Miami a tout simplement mis les shoots que Dallas n’a pas rentré. Pour ne rien arranger, et alors que leur raquette est censée être supérieure, les Cuban boys ont été assez largement dominés au rebond (+10 pour le Heat).

Malgré tout, les Mavs’ n’ont perdu que de 8 points. La preuve qu’il y a quand même de la place pour grappiller quelques matchs. La série ? C’est une autre histoire. Il va d’abord falloir que la déchirure de Dirk Nowitzki à un ligament de la main gauche ne le gêne pas trop. Ensuite, il faut ralentir les Three Amigos et être presque parfait aux shoots. Ça fait beaucoup mais rien n’est impossible.

Laisser un commentaire