Au revoir et merci Shaquille O’Neal

(Long) Papiers.Conf est.Humeur.Humour.Insolite.Non classé.Old School.Photos.Videos 2 juin 2011 | 2 Commentaires

Sans surprise, c’est avec simplicité, le sourire sur les lèvres et directement à ses fans que Shaquille O’Neal a annoncé sa retraite. La fin de 19 ans d’une carrière exceptionnelle autant dédiée au basket qu’au spectacle pour un homme aux multiples facettes et aux nombreuses vies. Hommage.

Au revoir… le Most Dominant Ever
S’il ne fallait garder à l’esprit qu’une seule période sportive de la carrière du Shaq, il s’agirait sûrement de ses trois titres consécutifs avec les Lakers. Pendant cette période, Shaq se surnomme le Most Dominant Ever. S’il n’est peut-être pas le plus dominant de l’histoire, il est le plus dominant à ce moment là. Il est inarrêtable. Les défenses envoient 1, 2 ou 3 défenseurs pour essayer de le stopper. Certains usent et abusent du Hack-a-Shaq. Mais rien n’y fait. Le numéro 34 écrase tout sur son passage. Ses stats lors des trois Finals dont il est le MVP disent tout. 38 pts, 16,7 rbds et 2,6 blocks de moyenne contre les Pacers en 2000. 33 pts, 15,6 rbds  et 3,4 blocks face aux Sixers l’année suivante et enfin 36,3 pts, 12,3 rbds et 2,8 blocks dans le Sweep des Nets pour le triplé. Énorme.

Au revoir… le big potential
Si le Shaq a réalisé une carrière exceptionnelle, il aurait pu faire encore mieux. L’hygiène de vie et l’éthique du travail n’ont jamais été les points forts du géant. On pourra donc parfois se demander jusqu’où il aurait pu aller s’il avait eu l’obsession du travail d’un Jordan ou d’un Kobe.

Au revoir… Superman
Qu’on ne s’y méprenne pas, Superman, c’est bien Shaquille O’Neal. Comme Kobe n’est qu’une copie de Jordan, Dwight Howard n’est qu’un successeur de l’original.

Au revoir… le big clown
Ce qui va nous manquer avec le Shaq, c’est plus que le jeu. Ce sont toutes les blagues, les danses, les réactions drôles sur le terrain et enfin les happenings en dehors. Dans tous ces domaines, il n’a pas d’égal à l’heure actuelle. Rien que l’an passé à Boston, il a posé pendant une heure comme une statue, a dirigé un orchestre, s’est roulé par terre dans le vestiaire à l’annonce d’une amende (voir ci-dessous) et nous a beaucoup amusé à l’entrainement avec Nate Robinson.

Au revoir… le big sidekick
Après ses années glorieuses aux Lakers, Shaq a su se mettre au service du collectif. A Miami, il a aidé Dwyane Wade à décrocher son premier titre. A Cleveland, il a tenté sans succès de faire la même chose avec LeBron James alors qu’il aurait très bien pu, déjà à l’époque, prendre sa retraite. Mais non, il voulait un titre de plus. Un titre qu’il n’aura finalement jamais décroché.

Au revoir… le big nounours
Shaq a l’air d’être un grand nounours ? Il est un grand nounours. En tout cas, selon les mots de Phil Jackson, il a un grand cœur.

Au revoir… le meilleur ennemi de Kobe
Lorsque Kobe a gagné son 5e titre, la première chose qu’il a dit, ca n’est pas « Ca fait encore un de moins que Jordan. » Au lieu de ça, il a dit « Ca fait un de plus que Shaq. » Il reste beaucoup d’amertume entre les deux hommes. Kobe voulait la vedette, il a eu la tête de Shaq. Shaq a ensuite rappé pour se moquer de l’incapacité de Kobe à gagner sans lui.

Ce qu’on peut aussi se demander, c’est ce qui se serait passer si les deux hommes avaient réussi à s’entendre ? Tous les deux auraient probablement encore plus de bagues.

Au revoir… Hack a Shaq
Le seul point faible du Shaq en attaque, c’était les lancers. Alors certains ont cru bon d’inventer une technique ou des joueurs se sacrifiaient à coup de fautes pour envoyer le Shaq sur la ligne et éviter d’être puni dans le jeu. C’était laid. Ça, ça ne nous manquera pas. Ca avait quand même permis à Gregg Popovich de montrer qu’il a de l’humour un jour ou, pour la blague, il a décidé d’appliquer la tactique au bout de 5 secondes.

Au revoir… le dernier grand pivot
Quand O’Neal est arrivé en NBA, il y avait Ewing, Robinson, Olajuwon et quelques autres. Aujourd’hui, cette espèce des grands pivots est quasiment éteinte en NBA. Dommage.

Au revoir… le destructeur
Le Shaq faisait souffrir les cercles. Au sens figuré mais surtout au sens propre du terme.

Au revoir… le rapper
Ça n’était pas toujours le meilleur hip-hop du monde mais le Big Daddy a sorti quelques albums. Le plus souvent, ce sont les invités plus que la prestation du Shaq qui étaient impressionnants. Mais comme tout ce que faisait le Shaq, c’était fun.

Au revoir… le big Twitter
La mode des sportifs sur Twitter ? C’est lui. Shaq était le premier à Twitter et surtout il le faisait bien. Le site peu le remercier pour la promo.

Au revoir… la movie star
Comme le rap, les fims du Shaq étaient plus fun que susceptibles d’être primés à Cannes. Kazaam ! Dans mes souvenirs, Blue Chips (avec Nick Nolte) valait quand même le détour.

Au revoir… le big cop
Le Big Cactus a longtemps clamé qu’une fois sa carrière achevée, il voulait devenir policier. Pour une fois, les automobilistes devraient être contents de se faire arrêter. On a le droit de demander à un officier de se faire prendre en photo avec lui ?

Au revoir… mes premiers souvenirs NBA
En 1996, c’est sous le maillot d’Orlando que le Shaq apparaissait dans les premiers magazines de basket que j’ai feuilleté dans ma vie. A l’époque, on pouvait accrocher des posters grandeur nature de Penny Hardaway dans sa chambre.

Au revoir… l’ami des journalistes
Tendre son micro à Shaquille O’Neal, c’est toujours l’assurance d’avoir un bon mot. Le Big Fella n’a jamais dessus les journalistes. Que ce soit en transformant les Kings de Sacramento en Queens ou en taquinant les confrères aux questions parfois étranges. Par exemple, lorsqu’on lui demande « si votre mère était mordu à la poitrine par un serpent, est ce que vous susceriez le venin pour un titre ? » (est ce que cette question à même un sens ?), le pivot réplique du tac au tac : « Non, mais je le ferais avec votre femme. »

Après l’annonce de sa retraite, il a d’ailleurs annoncé que la conférence de presse aurait lieu dans sa propre maison car il veut recevoir les journalistes et passer un bon moment avec eux.

Au revoir… le Hall of famer
Alors que sa carrière s’achève, on sait déjà que le Big Daddy entrera dans 5 ans au Hall of Fame. Et c’est totalement mérité. Les Lakers ont déjà annoncé qu’ils retireront son numéro et c’est aussi logique. Avec un peu de chance, le Magic devrait en faire de même.

Au revoir… et merci pour tout monsieur Shaquille O’Neal.

2 Commentaires sur “Au revoir et merci Shaquille O’Neal”

  1. eyel dit :

    quel hommage ! super , un des meilleur, c’est complet et tout, bravo , continue comme ça !

  2. Alex dit :

    ouep en effet très sympas l’hommage :)

Laisser un commentaire