Le meilleur du pire de la Draft depuis l'an 2000

(Long) Papiers.Conf est.Conf ouest.Non classé.Polémiques 28 août 2009 | 1 Commentaire

Ladies aaaaand gentleman ! Bienvenue à la première (et dernière) édition de la draft de l’horreur des années 2000 ! Tous les plus mauvais choix de ces neuf dernières années sont réunis avec nous pour cette soirée exceptionnelle. Le principe est simple : pour chaque position dans le tableau, la plus mauvaise sélection de ce début de XXIe siècle sera appelé. Le plus mauvais premier choix, le plus mauvais second choix…

Le bust-o-mètre prend en compte la carrière du joueur mais aussi les attentes qui accompagnaient son arrivée dans la ligue et les joueurs choisis après lui cette année là. Mais attention, voici déjà le commissioner qui s’apprête à annoncer le premier nom.

With the first pick of the 21st century’s best of the worst Draft the Washington Wizards select…
1. Kwame Brown – 2001 (Stats en carrière : 7,0 pts, 5,6 rbds en 23 minutes)
Même David Stern n’aimait pas ce choix. Brown a été le premier joueur de l’histoire à être choisit le premier lors de la draft dès sa sortie de High School. Depuis ce jour là, tout le monde se demande pourquoi il a été choisit si haut. Ses premières années sont décevantes, les suivantes encore pires.

Fin 2005, il arrive à se brouiller avec Gilbert Arenas et Eddie Jordan, son coach de l’époque. Lors des playoffs, une scène surréaliste se déroule à Washington. Avant le premier match contre les Bulls, une vidéo ou l’Agent Zero demande aux spectateurs de ne pas huer Brown à son arrivée sur le terrain est diffusée dans la salle. Grosse embrouille à la clé et Kwame est finalement suspendu pour le reste des playoffs.

Le fait de gloire de la carrière de Kwame Brown, c’est d’avoir offert un titre aux Lakers… en servant de monnaie d’échange dans le trade qui a ammené Pau Gasol en Californie.

Choisis la même année : Pau Gasol, Tony Parker, Gilbert Arenas, Joe Johnson

2. Darko Milicic – Detroit Pistons – 2003 (5,5 pts, 4,0 rbds, 17 minutes)
Au moins, il a déjà gagné un titre. Si Milicic progresse (très très) doucement, il n’est tout de même pas à la hauteur d’un second choix dans n’importe quelle draft. Depuis son arrivée dans la ligue, il n’a rien apporté. Aujourd’hui, il se retrouve à New York, pas vraiment l’endroit pour faire décoller une carrière.

Mais là ou ce choix devient tragique, c’est quand on regarde toutes les possibilités que cette Draft 2003 offrait aux Pistons. A l’époque, Michael Jordan avait dit qu’il préférait Carmelo Anthony à LeBron James. A la place de Joe Dumars, il aurait donc mis le grappin sur l’ancien de Syracuse. Et pour une fois, il aurait fait un bon choix (bien sûr, à la place des Cavs, il aurait choisit Melo à la place de King James et son choix aurait été ridicule). Les Pistons avaient déjà une équipe taillée pour le titre, qu’ils ont d’ailleurs gagné dans la foulée. Mais est ce que c’est une raison pour passer sur Anthony, Bosh et Wade ?! Non. On n’a jamais assez de bons joueurs. Et surtout, si Dumars avait choisit Anthony, Bosh ou Wade, aujourd’hui il aurait un franchise player.

3. Darius Miles – Los Angeles Clippers – 2000 (10,1 pts, 4,9 rbds, 26,3 minutes)
Il n’y a pas eu beaucoup de mauvais choix à la troisième position depuis l’an 2000. Et Adam Morrisson peut bénéficier du bénéfice du doute pendant encore une saison. Miles se retrouve ici sans vraiment l’avoir mérité et pour des raisons indépendantes de sa volonté. Il n’était pas un mauvais choix au moment de la draft. En 2000, le choix était d’une pauvreté assez terrifiante. Et Miles a fait de bon débuts avec les Clippers. Ses dunks ont enthousiasmé les fans et attiré l’attention sur l’autre franchise de LA. Il a même été choisit dans la All-Rookie Team. Finalement, Dunkin’Darius a stagné avant de se blesser. Aujourd’hui, il tente de revenir, mais ca n’est plus le même joueur.

4. Marcus Fizer – Chicago Bulls – 2000 (9,6 pts, 4,6 rbds, 21 minutes)
Le premier joueur de cette draft à ne même plus évoluer en NBA. Aux dernières nouvelles, son contrat avec le Macabi Tel Aviv s’est terminé sur une blessure au genou avant la saison 2008-2009. Après quelques saisons correctes à Chicago, il a décliné jusqu’à sortir de la ligue.

5. Nikoloz Tskitishvili – Denver Nuggets – 2002 (2,9 pts, 1,8 rbds, 11,3 minutes)
Peut être des bust les plus retentissants de la draft. Tskitishvili a eu sa meilleur saison lorsqu’il était rookie. Par « meilleure », entendez celle ou il a joué le plus. Quarante trois matchs par an de moyenne, c’est peu. L’autre stat qui tue : 30% d’adresse au shoot.

6. DaJuan Wagner – Cleveland Cavaliers – 2002 (9,4 pts, 1,9 passes, 21,4 minutes)
En High School, il avait réussi à planter 100 points en un match. A son arrivée en NBA, Wagner était précédé par une réputation de très bon scoreur. Manque de chance, des blessures et de graves problèmes de santé (il s’est fait retirer tout le colon !) ont eu raison de carrière.

7. Eddie Griffin – Houston Rockets – 2001 (7,2 pts, 5,8 rbds, 22,2 minutes)
Jusqu’à sa fin tragique, la carrière d’Eddie Griffin n’aura été qu’une chute, minée notamment par des problèmes d’alcool. La bouteille qui lui jouait de sacré tours. En 2006, le joueur était avait percuté une voiture en stationnement avec son 4×4. Pas seulement parce qu’il était ivre, mais parce qu’en même temps qu’il conduisait, il se masturbait devant un film porno. Avant sa mort, il s’entrainait pour essayer de rejouer en Europe.

8. Rafael Araújo – Toronto Raptors – 2004 (2,8 pts, 2,8 rbds, 11,4 minutes)
Trois petites saisons et puis s’en va. Le brésilien n’a jamais confirmé les attentes suscitées à la fac. En ne rentrant que 40% de ses shoots lorsqu’on est un pivot, c’est sur que ca n’est pas évident.

9. Patrick O’Bryant – Golden State Warriors – 2006 (2,1 pts, 1,5 rbds, 6 minutes)
79 matchs. Pas la saison dernière. Non, en trois saisons. Mais O’Bryant est quand même un pionnier : il a été le premier lottery pick envoyé par son équipe en ligue de développement.

10. Saer Sene – Seattle Supersonics – 2006 (2,2 pts, 1,6 rbds, 5,5 minutes)
La draft 2006 ne restera pas un grand cru en matière de grands. Sene a encore moins joué que Patrick O’Bryant depuis son arrivée dans la ligue. 47 matchs en trois saisons. Le sénégalais a fini la saison dernière avec les Knicks. La suite ? Mystère.

Ils auraient aussi pu être choisit : Stromile Swift, Jay Williams, Eddy Curry, Shelden Williams, Martell Webster, DerMarr Johnson, Mike Sweetney, Rodney White, Luke Jackson…

Ils pourraient être choisit dans quelques années : Greg Oden, Adam Morrisson, Mike Conley, Yi Jianlian, Joe Alexander…

Rendez vous la semaine prochaine pour une Dream Draft des années 2000 en deux parties.

Un commentaire sur “Le meilleur du pire de la Draft depuis l'an 2000”

Trackbacks/Pingbacks

  1. [...] (et dernière) édition de la Dream Draft 2000’s ! Le principe est le même que pour la Draft de l’horreur, sauf que cette fois, ce sont tous les meilleurs choix de ces neuf dernières années qui sont [...]

Laisser un commentaire