Une victoire de coeur

Ailleurs qu'en NBA.Non classé 19 septembre 2011 | 0 Commentaire

Il n’y a pas grand chose d’original a écrire sur cette finale de l’Euro mais il faut le faire quand même. Car ces Bleus méritent qu’on écrive sur eux. Ils méritent qu’on parle d’eux. Ils méritent qu’on les remercie.

Dimanche soir, les Espagnols étaient trop forts. Un peu trop arrogants et pas toujours sport, mais vraiment trop forts. Malgré tous leurs efforts, les Français ne pouvaient pas suivre le rythme.

Il y avait trop de monde en face et la raquette est vite devenu un terrain impossible à conquérir. Juan Carlos Navarro a été Juan Carlos Navarro, Pau Gasol a été l’espace d’un match le joueur dur et déterminé que Kobe Bryant (et Phil Jackson) rêverait qu’il soit le reste de l’année et Serge Ibaka a sorti la machine à contre.

Mais Tony Parker et ses coéquipiers n’ont jamais lâché. Ils se sont battus. En cette période ou on nous rebat les oreilles à longueur de journée avec « les valeurs de l’ovalie« , les basketteurs bleus ont montré qu’ils ont aussi un cœur gros comme ça.

Même s’il elle n’a été médiatisée que sur le tard, cette campagne européenne à permis de montrer à la France qu’elle a une équipe de Basket jeune, talentueuse, déterminée et sympathique. Lorsque Steed Tchicamboud envoie des bisous à Claire Chazal dans un reportage de TF1, c’est rafraichissant. « Ça change des footeux« , vous disent alors la plupart des gens qui découvrent le basket et cette équipe.

Sans forcément taper sur les footeux, il est quand même vrai que ça apporte un peu de fraicheur d’autres ballons ronds sur les écrans en clair. Dans un rêve, cette finale pourrait donner un nouvel élan au basket et faire réaliser aux programmateurs qu’il pourrait y avoir un peu de place pour différents sports sur les écrans. Les audiences semblent en tout cas prouver que l’intérêt du public est là. France 4 était la première chaine de la TNT dimanche soir avec plus d’1,8 millions de téléspectateurs.

Dans les faits, je suis plutôt du genre pessimiste. Les Handballeurs ont eu beau gagner tous les titres possibles et imaginables, ils n’en étaient pas moins mécontents de leur exposition médiatique lors des derniers mondiaux. Dans certains pays, nos Handballeurs seraient des demi-dieux. Dans nos contrées, seule leur finale était visible sur le service publique. Même si j’espère avoir tort, je ne m’attends donc pas à une révolution sur l’exposition du basket.

Par contre, comme Fabrice Auclert (Yahoo!), je pense que la grève NBA pourrait être un vrai coup de pouce au Basket Français. Sur le plan local notamment, la présence des NBAers dans des clubs de Pro A générerait un engouement permanent. L’idéal serait que Tony Parker signe à l’ASVEL. TP est – à juste titre – la star du basket tricolore. C’est surtout sa présence qui pourrait vraiment faire bouger les choses sur le plan national.

Même s’il ne se traduit pas à l’écran, l’engouement sera de toute façon bien réel dans les jours à venir au sein des clubs. Combien de jeunes et de moins jeunes ont dû avoir envie d’aller jouer en regardant cette équipe ? Probablement beaucoup.

C’était bien et c’était bon. On a perdu mais le basket français y a gagné. Merci les Bleus.

Laisser un commentaire