Bilan de l’intersaison: Les gagnants, les perdants et les autres

Conf est.Conf ouest.Non classé.Preview.Transferts.Vie de la ligue 20 décembre 2011 | 0 Commentaire

L’inter-saison a été court mais intense. Voici un condensé des principaux faits qui ont marqué le mois écoulé.

L’oublié : Kris Humphries
Mais ou est passé Kris Humphries ? A l’heure ou Kwame Brown touche 7 millions (!) pour une saison, l’ancien Nets ne trouve pas de club alors qu’il tournait à un double-double de moyenne (10,0 pts, 10,4 rbds) la saison dernière. Est ce parce qu’il a passé plus de temps dans les tabloïds que sur les terrains cet été ? Est ce que c’est parce que j’ai eu un mal fou à trouver une photo de lui dans un maillot de basket plutôt qu’avec Kim Kardashian en tapant son nom dans Google Image ? Est ce qu’ils a été rendu indésirable parce qu’il a été entouré du cirque Kardashian ces derniers mois ? Tout cela est bien étrange. Khloé Kardashian n’empêche pas Lamar Odom de (bien) jouer donc il n’y a pas de raison de penser que Humphries a perdu son basket pendant le mois qu’a duré son mariage. Etrange.

Les grands gagnants : Les Los Angeles Clippers
Tous les yeux sont tourné vers Los Angeles et pour une fois, ce ne sont pas les Lakers qu’on regarde. Avec la venue Chris Paul, les Clippers ont réussi un coup aussi retentissant d’un point de vue médiatique que basketballistique. Rien ne garantit que cette équipe va jouer les premiers rôles dès cette année mais elle a clairement de beaux arguments à faire valoir. Conséquence : on a envie de la regarder.

Le transfert le plus incompréhensible de l’année de la décennie : Lamar Odom envoyé à Dallas contre… pas grand chose
Le dommage collatéral le plus impressionnant de la venue de Chris Paul chez l’autre équipe de Los Angeles est le départ de Lamar Odom à Dallas. Dégouté d’avoir été envoyé à la Nouvelle Orléans dans le transfert finalement avorté de CP3 aux Lakers, Odom a voulu partir quand ses dirigeants ne lui ont pas assuré qu’il passerait toute la saison et jaune et violet. Bien. Mais pourquoi transférer le meilleur sixième homme de la ligue et coéquipier exemplaire 1) Si rapidement, 2) A l’équipe qui vous a sweepé l’an dernier, 3) Contre seulement du cash ? Pourquoi ne pas avoir tenté de l’inclure dans un package pour Dwight Howard ? Pourquoi ne pas avoir envoyé Bynum et Gasol contre Howard et associé LO et D12 dans la raquette ? A choisir, cette dernière solution est préférable à la déprime actuelle (on y reviendra). Résultat final: les dirigeants des Lakers ont pris une des pires décisions de ces dernières années et le moral de leur équipe est dans les chaussettes avant même le premier match. Kobe Bryant est énervé, il a de quoi. A côté de cet échange, le trade qui a fait venir Pau Gasol à L.A a presque l’air équitable.

L’échange qui va (nous faire) attendre encore un peu: Dwight Howard
Quand on parle du pivot… Vous ne pensiez quand même pas qu’on en avait fini avec les rumeurs/contre rumeurs/une source à dit/le joueur a démentit mais il n’en pense pas moins/négociations en cours/négociations stoppées ? Maintenant que Chris Paul est fixé à LA, c’est au tour de Dwight Howard de se retrouver le héros du feuilleton transfert du moment. Petit bonus sympathique : le joueur lui-même n’a pas l’air de savoir ce qu’il veut. Il voulait aller à LA. Il veut aller dans le New Jersey/Brooklyn. Il veut rester à Orlando. Tout ça s’annonce délicieux. A notre époque d’info à la minute sur Twitter et les sites d’info, les fans des équipes impliquées vont être mis à rude épreuve.

La bonne affaire : Brandon Bass
Glen Davis est rigolo mais Brandon Bass est : plus efficace, moins geignard et plus combatif. Les Celtics ont donc réussi un très bon coup en refourguant le gros bébé à Orlando pour un joueur meilleur et moins cher. C’est d’ailleurs un des rares points positifs de l’automne des Celtics.

Le nouveau point guard dans la collection des Wolves : JJ Barea
Au moins sur cette signature là, il n’y a pas de doute : J.J. Barea est allé dans le Minnesota pour l’argent. Cette équipe vient de récupérer Ricky Rubio, il fait froid et il a refusé des appels du pied de Miami et New York. Pour ce qui est du choix de David Khan, on ne cherche même plus à comprendre. Il aime signer des meneurs et des poste 4. C’est peut-être un TOC. Le journaliste américain Maurice Robb suggérait sur Twitter de renommer l’équipe les Minnesota Point Guards. Bonne idée. Ou alors Khan avait envie de voir Miss Univers de près…

Les deux paris qui peuvent payer si le monsieur en a encore dans le reservoir : Richard Hamilton et Baron Davis
Anciens All-Stars, Richard Hamilton et Baron Davis ont enchainé le bon et le plutôt inquiétant ces dernières saisons. Ils viennent de signer à Chicago et New York, deux équipes qui ont besoin de leurs qualités premières. Reste à voir s’ils peuvent encore les apporter.

La blague : Kwame Brown
Qu’on dise ce qu’on veut, 7 millions pour Kwame Brown c’est une blague. Oui, il a progressé l’an dernier. Mais franchement, c’est ce genre de contrat qui a provoqué le lockout et qui fait penser à beaucoup que les basketteurs sont les sportifs les plus gâtés des Etats-Unis.

La situation frustrante : Nicolas Batum
Je ne sais pas comment Nicolas Batum vit sa situation à Portland. S’il n’est pas frustré, je le suis pour lui. L’ex-Nancéien a tout ce qu’il faut pour être un ailier titulaire et productif dans la grande ligue mais il est toujours bloqué derrière Gerald Wallace sur son poste. L’été prochain, Batum sera agent libre restreint. S’il venait à récupérer le poste de titulaire cette saison, il pourrait faire grimper sa côte en flèche et décrocher de belles offres.

Le champion qui va bien: Dallas
La signature de Vince Carter n’est là que pour combler le quota de genoux défectueux laissé vacant par Caron Butler. Pour le reste, les champions ne se sont pas trop mal dépatouillés de leur inter-saison. Le vol transfert de Lamar Odom est forcément le gros point positif. La perte de Tyson Chandler est gênante mais pas dramatique si Brandon Haywood joue à un niveau correct. Le départ de Chandler devrait en plus donner plus de temps de jeu à Ian Mahinmi donc c’est du tout bon. Rodrigue Beaubois devrait bien combler le vide laissé par J.J. Barea. Il a même plus de potentiel. Dans une conférence Ouest très ouverte, les Mavs restent l’équipe à battre.

La meilleure intersaison: Miami
Je l’ai déjà dit, discrétion, continuité et bonne humeur retrouvée son de gros atouts avant d’aborder cette nouvelle saison écourtée. Les three amigos sont les grands favoris de la conférence Est.

Le dictateur qui a perdu la boule: David Stern
Cette fois c’est clair, on a perdu David Stern.

La nouvelle la plus triste :Brandon Roy
La défaite contre Dallas l’an dernier et son exploit du match du match 3 auront donc été son jubilé. C’est triste et dommage. Les Blazers sont vraiment maudits de genoux depuis quelques saisons.

Laisser un commentaire