Sneakers Test : Nike Zoom Hyperdunk 2011

Non classé.Sneakers.Sneakers test 22 février 2012 | 1 Commentaire

Avant toute chose, un petit avis: Chacun a différentes exigences quand il s’agit de ses chaussures de jeu. L’avis présenté dans ce test n’engage donc que moi, basketteur du dimanche aux chevilles fragiles et à la condition physique douteuse.

La Hyperdunk est – avec la Hyperfuse – le modèle phare de la gamme Nike Basket. Au fil des saisons, ce modèle s’est imposé comme une des références de la ligue. Que donne la version 2011 sur le terrain ? Réponse.

Design
Le premier point est tout à fait subjectif. Avec ses formes épurées et une impression de finesse générale, la Hyperdunk 2011 est une jolie chaussure. Pas d’audace mais du solide. Elle est proposée dans de nombreux coloris et tout le monde devrait pouvoir y trouver son bonheur.
Note : 4/5

Confort
La nouvelle version de la Hyperdunk est un poids plume de chez poids plume (mettez la dans mains d’un ami qui ne joue pas au basket et observez sa réaction pour voir). En plus d’être légère, la chausse est souple grâce au mélange de mesh et de flywire qui composent les panneaux latéraux. Du coup, quand on l’enfile, c’est un chausson. Pas besoin de temps pour faire la chaussure. Les matériaux légers laissent le pied respirer. On est bien calé et on ne sent quasiment pas de contrainte. Un petit pli peut se former au niveau de la cheville quand on lace jusqu’en haut mais rien de bien gênant. Autre petite gêne potentielle : la languette très fine peu laisser sentir un peu de lacet. Mais pour le reste, c’est du bonheur.
Note: 4,5/5

Traction et amorti
Encore un domaine ou la Hyperdunk excelle. Ça accroche ou il faut quand il faut et ça amorti ni trop ni pas assez. La semelle a du répondant mais est juste peut-être un tout petit poil trop haute et souple pour moi. Une sensation de souplesse peut-être un peu due au manque de maintien (voir plus bas). Cela reste quand même léger et, dans l’ensemble, c’est du très bon.
Note: 4/5

Maintien
C’est ce domaine qui a été le gros point noir pour moi. La légèreté c’est bien, mais au détriment du maintien, ça l’est moins. Les panneaux latéraux de la chaussure sont légers et souples mais peut-être trop souples car ils ne maintiennent pas suffisamment le pied lors des gros « freinages. » Résultat, sur un de mes premiers stops, une vilaine douleur dans la jambe car la semelle a bien accroché au parquet (OK, au gymnase) mais le pied, lui, a un peu continué. La chevillère était donc obligatoire pour moi.
Cette trop grande souplesse de la chaussure m’a d’ailleurs rappelé la polémique qui avait entouré la Hyperise. Ce modèle de Nike avait un peu la même tête et avait été banni par le kiné des Pistons qui trouvait qu’elles n’apportaient pas assez de soutien latéral aux joueurs. Par ailleurs, la sortie d’une Hyperdunk Supreme avec plus de plastique, le fait que les joueurs NBA semblent se tourner plus vers la Hyperfuse cette année et mon mauvais esprit me font penser que je ne suis pas le seul à penser que la Hyperdunk pêche un peu côté maintien. Dommage. Mais je suppose qu’on ne peut pas tout avoir.
Note: 1,5/5

Durée de vie
Après quelques utilisations, la Hyperdunk se tient bien même si quelques traces d’usures ont commencé à montrer le bout de leur nez sur le bout du pied droit (voir photo). J’ai stoppé le test là car trop gêné par le manque de maintien j’ai fini par aller voir ailleurs. Je ne peux donc que supposer pour ce qui est du reste du vieillissement. Les matériaux sont de bonne qualité mais ce petit plastique au niveau des orteils pourrait souffrir en extérieur et chez les pratiquants très réguliers. La semelle a tenu le coup. Mais encore une fois, il y a probablement plus solide pour le playground.
Note (estimée): 3,5/5

En résumé
La Hyperdunk 2011 est une excellente chaussure en terme de confort mais ce manque de stabilité latérale est trop gênant pour moi. Je déconseillerais donc ce modèle aux chevilles trop fragiles. Dommage, il y avait beaucoup de qualités.

Prochain test: Nike Zoom KD IV

Un commentaire sur “Sneakers Test : Nike Zoom Hyperdunk 2011”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] l’air pour un amorti Lunarlon. Le design est hyper réussi. Reste à voir si ce sera moins décevant une fois aux pieds que l’Hyperdunk de 2011. Ce modèle est déjà disponible à la vente et sera un des plus en vue des Jeux […]

Laisser un commentaire