Je m’excuse Monsieur Westbrook

Conf est.Conf ouest.Non classé.Transferts 2 avril 2012 | 0 Commentaire

 Avant la saison une rumeur voulant que les Celtics aient proposé un échange de point guard au Thunder avait couru. Après la grosse soirée des deux hommes, ressortons ce débat. A l’époque – et même le jour de l’ouverture de la saison – je trouvais que cette idée de trade était une bonne affaire pour les deux équipes et surtout pour le Thunder. Russell Westbrook veut son équipe ? Qu’il aille voir ailleurs et laisse la place à un distributeur collectif. Aujourd’hui ? Je crois que je dois des excuses à quelqu’un.

Les meilleurs échanges sont parfois ceux qu’on ne fait pas. C’est ce qui semble être arrivé au Thunder à la fin du lockout quand Boston a proposé Rajon Rondo. A l’époque, OKC reprend la route quelques mois après des playoffs marqués par des questions sur la capacité de Russell Westbrook a cohabiter avec Kevin Durant. Face aux envies de grande de Westbrook et la possibilité d’un possible Garnett/Marbury II, je suis pour. A 100%.

Confiants en leur meneur, Sam Presti et le Thunder ne bougent pas et ils passent même à la caisse pour le prolonger. Au passage, l’ancien de UCLA laisse de l’argent sur la table. Une preuve de bonne volonté. Pourtant, à ce moment là, je suis toujours sceptique.

La suite donne raison à Presti: le numéro 0 marque 24,5 points par match à 47,7% au tir et 33,1% à trois points. Que des meilleures marques en carrière. Seul point noir, il distribue presque trois passes de moins par rencontre que l’an dernier (5,5 contre 8,2). Mais l’important, c’est que le Thunder tourne bien. En une semaine, OKC a battu Miami, les Lakers et Chicago d’une manière tout ce qu’il y a de plus convaincante. Le Thunder fait actuellement office de candidat crédible au dossard de favoris pour les playoffs.

Plus beau mais moins efficace
En aurait-il été de même avec Rajon Rondo ? Possible. Le Celtic est un formidable passeur qui aurait permis d’élever le niveau de jeu de tous ses coéquipiers. Mais le peu de préparation dû au lockout aurait forcé cette équipe à chercher ses repères en début de saison quand le Thunder actuel a pu foncer dès les premières semaines.

Autre soucis de taille, le scoring. Durant et Westbrook forment le meilleurs 1-2 punch de la ligue avec 52,1 points par match à eux deux en moyenne.

Rondo n’aurait pas pu assurer de ce côté là et il aurait donc fallu faire entrer James Harden dans le 5 pour compenser et garder les défenses étirées. Mais si Harden a un jour sans ? Et qui propulse le banc ? Trois grosses options offensives c’est mieux que deux.

Rajon Rondo à la baguette dans l’Oklahoma, ça aurait peut-être été plus beau en terme de circulation de balle et de spectacle (quoi que…) mais peut-être moins efficace en terme de scoring. Le petit homme vert n’est pas forcément moins bon. Mais ses qualités n’auraient peut-être pas permis au Thunder d’être aussi explosif aujourd’hui. Et en playoffs, il faut des super-talents capables de créer leur shoot et de rentrer des paniers quand les défenses se resserrent.

Deux forts caractères
L’attachement des dirigeants d’OKC à Westbrook se justifie aussi par le fait que ce dernier a deux ans de moins et progresse toujours quand Rondo reste un jump shooter et tireur de lancers plus que suspect. Justifié.

Quand à l’argument du caractère, il est clair que Rondo semble plus habitué à jouer les lieutenant et que la situation avec Durant aurait semblé plus facile. Mais cela ne veut pas dire que le Celtic n’est pas non plus capable de bouder. Lors des derniers playoffs, le Boston Herald avait rapporté que le numéro 9 s’est emporté pendant une séance vidéo jusqu’à casser l’écran avec une bouteille et à quitter la salle. On peut dire que les deux joueurs sont à égalité.

Bien-sûr, Westbrook n’est pas à l’abri du syndrome Marbury du meneur qui veut son équipe et qui pique sa crise. Mais seul le temps le dira et les derniers mois plaident en sa faveur avec l’extension pour moins d’argent et le fait qu’il force moins dans le money time et laisse les tirs de la gagne à Kevin Durant. Pour le moment, tout le monde semble avoir trouvé sa place à OKC et tout fonctionne bien. Il faudra juste que ça continue comme ça en playoffs. Il n’y a pas de raison de penser que Westbrook n’a pas appris de ses erreurs de l’an dernier.

Avec Westbrook et Rondo, nous sommes face à deux joueurs exceptionnels dans leurs styles de jeu respectifs. Il y a des arguments des deux côtés mais Sam Presti a bien fait de coller à son plan. Alors monsieur Westbrook, je m’excuse d’avoir voulu vous envoyer voir ailleurs.

Laisser un commentaire