C’est pour ça qu’on a inventé les 24 secondes

Insolite.Non classé.Old School.Videos 19 mars 2012 | 0 Commentaire

Danny Biasone a sauvé le basket. En 1951, le propriétaire de l’équipe de Syracuse a eu une idée géniale.

A l’époque, l’horloge des 24 secondes n’existe pas. Les matchs sont lents et les équipes cassent parfois le rythme volontairement. Biasone constate qu’un match agréable comporte environ 60 tirs par équipe, soit 120 tentatives au total. 120 tentatives divisées en 48 minutes = un tir toutes les 24 secondes !

Le concept des 24 secondes est né et la ligue l’adopte en 1954.

La NBA a adopté le système. La Pro A l’a adopté. L’Euroleague l’a adopté. La NCAA l’a adopté (avec un peu plus de temps au chrono).

Mais certains championnats de lycée américains ne l’ont pas adopté. Et parfois, cela peut donner lieu à certaines horreurs.

Le 10 mars dernier, les Springfield Millers ont remporté le championnat lycéen féminin de l’état de l’Oregon en battant Willamette sur le score de… 16 à 7 !

Pas pour cause de maladresse. Les jeunes filles shootaient même plutôt pas mal. Non, si le score est si faible, c’est parce que le coach de Willamette avait décidé de jouer la montre face à une équipe supérieure. Résultat: une défaite quand même et un calvaire pour les spectateurs.

Dans le second quart, Willamette a gardé le ballon de la première seconde jusqu’à… 6 secondes du buzzer. En continu. Pendant que les spectateurs attendaient.

Il y avait 4-0 à la fin du premier quart et 7-1 à la fin du troisième. Une parodie de basket. C’est pour ça qu’on a inventé les 24 secondes.

En NBA, le plus petit score enregistré dans l’histoire est une victoire des Fort Wayne Pistons sur les Minneapolis Lakers sur le score de 19-18. C’était en 1950. A l’époque, certains jouaient la montre quand ils avaient l’avantage et attendaient la faute adverse. Heureusement, on aura plus à revivre ça. Merci Danny Biasone.

Laisser un commentaire