Stan Van Gundy ou le Dwightmare d’Howard

Buzz.Conf est.Non classé.Polémiques.Videos 6 avril 2012 | 1 Commentaire

C’est l’arroseur-arrosé ! Dans une interview qui met le net en émoi depuis jeudi, Dwight Howard a repris en pleine face le boomerang d’hypocrisie avec lequel il jouait depuis le début de la saison. Et franchement, c’est fun.

Vous voyez ces personnages de cinéma qui n’ont plus rien à perdre et qui balancent leurs quatre vérités à tout le monde ? Stan Van Gundy est actuellement ce mec la. Mais sans le côté nervous breakdown. Avec lui, c’est du méthodique, du relaxé.

Jeudi, le sosie de Ron Jeremy a mis une bonne grosse claque à sa pleureuse en chef. L’air de rien, il a balancé aux journalistes qu’il sait que Howard veut sa tête et que, grosso-modo, il n’en a rien a carrer. Quelques secondes plus tard, à l’arrivée du pivot, il s’est esquivé tranquillement pour laisser le géant se débrouiller. Résultat ? Une belle plantade. Howard qui nie tout sans savoir que son coach vient de dire le contraire.

Le joueur ne pouvait pas s’y attendre. Ce genre d’histoire de joueur qui veut flinguer son coach n’est pas faite pour être confirmée officiellement. Mais Stan Van Gundy a perdu patience. Selon plusieurs médias US, le coach savait depuis le début de la saison que sa star ne veut plus de lui. Il en a juste eu marre. Et il a surpris tout le monde en lâchant le morceau. Mais au bout d’un moment, il faut bien répliquer. Une réplique fine que, à en juger par son petit sourire, le coach a savouré.

SVG n’a pas de problèmes d’argent. Il peut faire autre chose que coacher. Qu’il soit au niveau ou pas, son équipe aurait de meilleur résultats si les joueurs se concentraient sur le jeu et ça le fatigue. Après s’être trimballé les gémissements de D12 pendant des mois, il n’a peut-être même plus envie d’entendre parler de NBA pendant un bon bout de temps. Alors il s’en fout. Il allume.

Après avoir encaissé les bourre-pif, Van Gundy a décidé de montrer à Howard qui c’est Raoul.

Le coach a tapé exactement là ou ça fait mal. Depuis le début de ses tergiversations, D12 n’a pour seul soucis que de ne pas passer pour le méchant de l’histoire. Loupé ! En l’affichant directement comme un menteur, son coach a réalisé son plus gros Dwightmare.

Un commentaire sur “Stan Van Gundy ou le Dwightmare d’Howard”

Trackbacks/Pingbacks

  1. [...] du mec qui n’a plus rien à perdre et qui se comporte en conséquence: Stan Van Gundy Ne change pas [...]

Laisser un commentaire