Faîtes vos jeux ! Rien ne va plus !

(Long) Papiers.Playoffs 16 mai 2012 | 0 Commentaire

Au jeu de massacre que sont ces playoffs 2012, le Heat semblait être le grand gagnant à l’Est. Dwight Howard et Derrick Rose sur le flanc, la voie était ouverte. Manque de chance pour eux, les Floridiens ont à leur tour connu la galère d’une blessure. Du coup, tout est relancé !

Avant la contracture abdominale de Chris Bosh, Miami était l’immense favori de sa conférence. Les Pacers trop verts et les Celtics trop vieux ne devaient pas leur résister. Maintenant ? Il y a débat. Erik Spoelstra se basait déjà sur une rotation très limitée avec Bosh comme seule menace offensive à l’intérieur. Ce secteur se retrouve complètement décapité.

Individuellement, l’ancien Raptor est le plus faible des membres du Big Three. Mais sa blessure a plus d’impact sur l’équilibre de l’équipe qu’un éventuel bobo de Wade ou James. On l’a vu lorsque Flash était sur la touche en cours de saison. Sans personne dans la peinture, Miami se retrouve avec deux grands talents qui se battent à l’extérieur pour combler le manque.

Dans le Game 2 perdu face à Indiana, Miami a perdu la bataille du rebond (50 à 40) et celle de l’intensité. Jamais bon signe en playoffs. D’autant que James a encore montré de signes de faiblesse dans le clutch. Et on se demande encore comment un joueur aussi exceptionnel ne peut/veut pas réussir à être décisif dans un gros match de temps en temps…

Tout est ouvert

Attention, ne sur-réagissons pas à un seul match. Le Heat a de la ressource. Pour moi, ils sont toujours favoris de leur série. D’un rien. Mais quand vous avez LBJ et D-Wade sur leurs deux jambes, vous êtes souvent favoris. Le supporting cast ne sera pas toujours aussi affreux que mardi. Un intérieur va peut-être se réveiller une fois de temps en temps et le combo Chalmers/Miller/Battier va peut-être mettre quelques shoots. Pour eux, il le faut.
Une chose est sûre, la série est maintenant beaucoup (beaucoup) plus équilibrée.

Ensuite, avec tout le respect qu’on doit aux Sixers, ce sont probablement les Celtics qui se présenteront en finale de conférence. Admettons plusieurs cas de figure…

Le Heat passe Indiana sans Bosh et Bosh revient à fond : les Celtics ont un cœur énorme. Même face au Heat complet, on a une série. Mais Miami doit quand même s’en sortir.

Le Heat passe Indiana mais Bosh n’est toujours pas prêt : Miami est dans le pétrin. Wade et James ne pourront pas rivaliser seuls avec Garnett, Rondo, Pierce, Allen et leurs coéquipiers. Boston serait favoris de la série dans cette configuration face à un Heat condamné à l’exploit.

Indiana sort le Heat et retrouve Boston : Miam ! Deux équipes complètes qui s’affronteraient dans une série ouverte mais dont les Celtics seraient les favoris grâce à leur expérience.

Dans tous les cas de figure, les fans – ceux qui ne supportent pas le Heat en tout cas – sont gagnants. Parce que la conférence Est a soudain repris beaucoup d’intérêt.

Les Pacers peuvent ils surprendre le Heat ? Chris Bosh va-t-il revenir ? Sera-t-il à 100% ? Le Big Three de Boston peut-il s’offrir un dernier voyage en finale après avoir frôlé le démantèlement en cours de saison ? Faîtes vos jeux ! Rien ne va plus !

Laisser un commentaire