Magic Rondo

Conf est.Playoffs 1 juin 2012 | 1 Commentaire

Il n’y a pas beaucoup de joueurs plus fun à voir jouer que Rajon Rondo à l’heure actuelle en NBA. Visuellement comme statistiquement, le meneur des Celtics est exceptionnel.

Tellement exceptionnel qu’il a même réussit à s’attirer les compliments de LeBron James.

« Avant de parler de notre match, je voulais parler de Rajon Rondo. Il a été épatant. Sa performance de ce soir restera dans les livres d’histoire. On a vu ce soir pourquoi il était l’une de superstars de la ligue. C’est un joueur unique. Un joueur incroyable. »

LeBron qui parle d’un autre avant lui, c’est quand même la preuve qu’il se passe quelque chose de grand !

Difficile de trouver des mots pour décrire ce que fait le numéro 9 parce que c’est le genre de choses qui se passe de commentaires et qui se regarde. Il n’y a qu’à apprécier parce que c’est juste beau.

On savait déjà que Rondo avait une vision du jeu hallucinante, un moteur de mobylette et la capacité de prendre des rebonds. On sait maintenant que lorsqu’il a confiance dans son shoot, qu’il veut marquer et qu’il a décidé d’être le meilleur, il peut devenir carrément injouable.

« Sa grandeur est imprévisible. C’est un maestro. On a tout essayé sur lui », ajoute Erik Spoealstra.

Maestro. Le mot est bien trouvé. Il colle parfaitement à celui qui donne le tempo à Boston. Imprévisible ? Aussi. Le coach du Heat aurait pu ajouter « génial. »

L’avenir des Celtics, c’est lui

Considéré comme le maillon faible de l’équipe à la constitution du Big Three, Rondo a progressivement pris le relais jusqu’à devenir le nouveau leader de jeu de sa franchise.

Les vétérans sont peut-être encore l’âme du groupe mais pour ce qui est du jeu, c’est le meneur qui a pris la main.

Pas réputé pour sa facilité de caractère, Rondo doit progresser dans ce domaine pour devenir un vrai leader. Une fois libéré de la tutelle du Big Three, peut-être que c’est ce qui se passera. Peut-être qu’il se muera en vrai exemple. Peut-être qu’il a déjà commencé.

Mais ce qu’on ne peut déjà pas lui retirer, c’est cette volonté. Cette increvable détermination qui lui a permis de rester sur le terrain pendant 53 minutes mercredi soir ! Cette rage qui le pousse à faire tout ce qu’il peut pour aider son équipe. Reste plus qu’à apprendre à transmettre en continu cette hargne à ses coéquipiers, surtout lorsque ce sera lui l’ainé.

Rajon Rondo est destiné à devenir le leader des Celtics dans un avenir proche. S’il murit et travaille son shoot, la franchise n’a pas à s’en faire. D’autant que son contrat est plus qu’une bonne affaire à ce niveau de performance (11, 12 et 13 millions ces trois prochaines années). Il y aura donc de la place dans le cap pour bien l’entourer.

Ça c’est pour la suite. Il y a encore le temps de voir. En attendant, profitons des quelques matches restants des Celtics pour apprécier encore la magie de Rondo avant qu’il ne parte en vacances.

Un commentaire sur “Magic Rondo”

  1. Greg dit :

    Comme tu dis, il va falloir qu’il bosse (sérieusement) son (horrible) shoot quand même pour devenir une véritable menace au scoring sur le long terme…

Laisser un commentaire