NBA Finals – Game 3 : Le Heat change de ton

(Long) Papiers.Finals.Playoffs 18 juin 2012 | 1 Commentaire

Le Thunder était le favori des Finals avant et après le Game 1. Depuis, LeBron James et le Heat ont fait basculer le momentum.

Il y a un an, LeBron James et le Heat menaient deux matches à un dans les Finals face aux Mavericks. On sait tous comment cela s’est terminé. Après ça, on devrait donc rester prudents. Mais il y une grosse différence : ce n’est plus le même LeBron James et ce n’est plus la même équipe du Heat qui mène aujourd’hui contre le Thunder.

Dans le Game 3, le MVP a confirmé qu’il en a terminé avec la peur. Oui, il a manqué un de ses deux derniers lancers. Mais il était présent, il a marqué huit points dans la dernière période et il a sans cesse attaqué le cercle.

« Il est simplement un joueur totalement différent, explique Dwyane Wade de son coéquipier. Jusqu’aux Finals l’an dernier, il faisait des playoffs incroyables. Il a eu un match où il a eu du mal et il a un peu laissé ça se mettre dans son esprit, il réfléchissait trop. Maintenant il joue. Il attaque. Lorsqu’il baisse la tête pour aller au cercle, vous n’avez pas d’autre choix que de faire la faute ou il va finir. »

Avec ce nouveau James, l’apport de Shane Battier et d’avantage d’expérience, le groupe de Miami est plus fort que l’an passé.

Miami devient l’équipe de vieux

Mais ce qui a surtout changé dans cette série avec ce troisième match c’est que le Heat s’est imposé comme l’équipe la plus expérimentée.

Les fautes bêtes, le manque de détermination, les lancers vendangés, le turnover décisif… Tout ça était pour le Thunder. Ce sont vraiment les Floridiens qui avaient l’air plus solides, plus réguliers et finalement les plus forts. Pour la première fois, le Thunder avait l’air d’une équipe un peu trop verte pour ce niveau de la compétition.

Kendrick Perkins a compris que le Heat en veut. De la même manière que les Mavericks en voulaient l’an dernier.

C’est la grande nouveauté. Les joueurs du Heat sont les vieux qui en veulent. Et contrairement à ce qu’on pouvait penser il y à une semaine, ce sont eux qui en veulent le plus pour le moment.

Cette volonté d’aller au bout se traduit notamment dans la manière dont James et Wade attaquent le cercle comme des fous depuis deux matches. Il faut aller chercher les paniers de près. Ils le font. Ils provoquent des fautes. Ils mettent leur lancers. Bonne recette.

Big Three contre Big Two ?

Ces deux dernières saisons, on (j’ai) volontiers tapé sur le concept du Big Three en disant qu’ils sont mal entourés et que ce n’est pas du basket d’équipe. Sauf que la tendance semble s’inverser de ce côté là aussi ces derniers temps.

Ce n’est pas tant que Kevin Durant et Russell Westbrook manquent d’aide sur le papier. Mais cette aide a du mal à se manifester depuis deux matches et les deux stars se retrouvent bien esseulées face à un Heat qui, à l’inverse, commence à faire tourner de mieux en mieux.

OKC a encore la possibilité de faire tourner les choses. Ibaka et Harden peuvent se réveiller. KD et son meneur peuvent attaquer d’avantage. Cette série peut encore durer. Mais, clairement, le Heat a changé de ton.

Un commentaire sur “NBA Finals – Game 3 : Le Heat change de ton”

  1. Thoms dit :

    OKC qui a l’avantage de la vitesse et physique, se retrouve pour la 1er fois de ces PO contre des bêtes physiques que sont Wade et LBJ. Ils ne peuvent plus faire la différence comme avant.

Laisser un commentaire