Au secours ! On a coupé la langue de Gilbert Arenas ! Heureusement, Allen Iverson a toujours la sienne !

Conf est.Conf ouest.Courtes brèves.Medias.Non classé.Polémiques.Videos 3 novembre 2009 | 2 Commentaires

On l’a déjà dit, cette saison Gilbert Arenas a décidé de laisser de coté le show en dehors du terrain pour se concentrer sur son jeu. Ce qui inclut un service minimum en interview. Mais là, cela prend des proportions assez impressionnantes. La vidéo parle d’elle même.

Pendant que l’Agent Zéro a décidé de ne plus parler à voix haute devant un micro, les journalistes peuvent se rabattre sur Allen Iverson. Le nouveau joueur des Grizzlies reste un excellent client. Il l’a montré hier soir après son premier match sous le maillot de Memphis, une défaite contre les Kings ou il n’a posé les sneakers sur le parquet que pendant 17 petites minutes.

Morceaux choisis :

Allen Iverson a il été gêné par sa cuisse ? Que nenni. « J’ai eu un problème avec mon derrière a force de rester si longtemps sur le banc. C’est la seule chose avec laquelle j’ai eu un problème. »

« Je ne suis pas un remplacant. De toute ma vie je n’ai jamais été un remplacant et je ne vais pas commencer à me voir comme un remplacant. »

« Non, je ne suis pas un joueur de banc ou un sixième homme. Allez voir mon CV, ca vous montrera que je ne suis pas un sixième homme. »

A propos d’une de ses apparitions sur le parquet : « Je suis allé sur le banc et j’ai dit à mes coéquipiers que je ne pensais pas qu’ils étaient au courant que j’étais sur le terrain. Il ne l’étaient pas. Ils ne pensaient même pas que j’étais sur le terrain et c’était une mauvaise chose. J’étais là : « Man, je suis ouvert. »

« Si on gagne, je peu joueur 10 minutes et je suis heureux. Quand on perd, c’est là que je m’énerve. »

La saison s’annonce mouvementée du coté de Memphis.

2 Commentaires sur “Au secours ! On a coupé la langue de Gilbert Arenas ! Heureusement, Allen Iverson a toujours la sienne !”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] à ce moment là que Gilbert Arenas sort de la douche. Moins silencieux qu’au début de saison, il s’adresse à son tour aux journalistes. « Je suis là et je me demande : […]

  2. […] cirque en offrant des réponses minimalistes aux journalistes en début de saison. Rappel des faits ici et ici. Combien de temps lui avait il fallu pour se remettre à l’ouvrir trop ? Même pas […]

Laisser un commentaire