Pas de panique !

Conf ouest.Polémiques 5 novembre 2012 | 4 Commentaires

La saison NBA dure 82 matches. Au propre comme au figuré, c’est une éternité. Oui, les Lakers galèrent. Mais tout n’arrive pas par magie pour une équipe constituée trois mois plus tôt.

Retour en 2010 : après quatre défaites en cinq matches, les joueurs du Heat et leur trio atomique tout neuf organisent une réunion entre joueurs. Eric Spoelstra est critiqué et Pat Riley réclamé. La suite ? Miami trouve son rythme et atteint les Finals. Avec une année d’expérience, cette équipe a ensuite tout écrasé sur son passage l’an dernier.

La morale ? Il faut laisser du temps à une équipe pour se construire.

Les Celtics de 2007-08 ont réussi un tour de force en allant au bout d’entrée. Mais c’est l’exception. Dans l’immense majorité des cas, une équipe doit avoir un peu de vécu pour se souder et trouver son identité. Personne ne battra le record de victoire des Bulls en se réunissant l’été d’avant. C’est fun d’en parler à chaque fois qu’une superteam se monte, mais ça ne sert à rien. Jordan venait de revenir, mais il connaissait déjà Scottie Pippen et Phil Jackson. Et il était Michael Jordan !

Taillés pour les playoffs

Les Lakers ne termineront pas avec le meilleur bilan de la ligue. Ce n’est pas leur objectif. Demandez aux Spurs à quoi cela leur a servi l’an dernier ?

Avant de balancer les joueurs ou le coach des Lakers après un vilain début de saison, laissons leur du temps. Kobe, Dwight Howard, Pau Gasol et Steve Nash savent comment marche le basket. Princeton offense ou pas, ils vont trouver, le rythme, des solutions et leur identité. Est ce que ce serait mieux avec Phil Jackson ? Peut-être. Mais Jim Buss préfèrerait avaler le silicone d’une des copines de son papa plutôt que de rappeler le Zen Master. Et avec des vétérans pareil, tout ce dont Mike Brown a besoin, c’est de la confiance de ses joueurs. Kobe l’aime bien, c’est un premier pas.

Bon bilan ou pas, les Lakers vont trouver un moyen d’accrocher les playoffs. C’est là qu’on verra si cette équipe a enfin surmonté cette mollesse mentale qui les a miné ces deux dernières saisons.

En attendant, il ne faut voir la saison régulière que comme un grand tour de chauffe pour cette équipe. D’ailleurs, c’est une règle générale en cette période : il ne faut s’emballer pour rien, en bien ou en mal, après une semaine de compétition.

Les Lakers sont toujours des prétendants au titre. En clair : pas de panique !

Tagged in

4 Commentaires sur “Pas de panique !”

  1. Jacobinlebretzel dit :

    Bonjour et félicitations pour votre blog. Il est vrai que les Lakers ont besoin de temps pour qu’une alchimie se crée entre les joueurs. Cela dit, il me semble qu’on ne peut nier que Mike Brown constitue une erreur de casting criante pour gérer cet effectif. L’ancien coach des Cavs est déplorable dans la gestion des stars et des minutes qu’elles passent sur le parquet. Aussi exceptionnel qu’il soit, Kobe est maintenant âgé et l’arrivée de Nash n’arrange rien à l’affaire. Pau Gasol n’est plus tout jeune également. On reproche au banc des Lakers d’être très faible, ce qui sur le papier est discutable. Je pense qu’il devrait fournir davantage de minutes aux joueurs du banc qui, eux, pourraient apprendre à jouer la Princeton offense pour compenser l’absence de véritable joker offensif. En revanche, imposer une nouvelle façon de jouer à Nash et Howard précisément quand les deux acolytes sont les spécialistes du Pick’n'roll, c’est juste aussi stupide que de demander à Stockton et Malone de changer de stratégie après des années de perfectionnement de la pratique.

  2. Hondo dit :

    Article intéressant, avec lequel je suis d’accord. Mais j’ai en horreur le genre de déclarations du genre : « Et il était Michael Jordan ! ». Stop. Ce mec n’est pas Dieu, il nous a pas non plus apporté le feu, il n’est pas non plus extra-terrestre. Faut arrêter avec ce genre d’arguments d’autorité. « C’était MJ, donc il pouvait changer l’eau en vin, faire une charlotte aux fraises et marquer 69 points en même temps. » .
    Zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz…

  3. NBA-Expert dit :

    Les Lakers sont encore en radoga, la mayonnaise va prendre et la ca risque de faire mal , le titre ce sera compliqué mais final de conférence minimum. Donc pas de panique!!!

Trackbacks/Pingbacks

  1. [...] Comme annoncé plus tôt dans la semaine, il ne faut s’enflammer pour rien au bout d’une semaine. Mais la bonne santé des Knicks est forcément la première belle histoire de la saison. Carmelo Anthony défend, Jason Kidd fait office de guide, Rasheed Wallace est de retour. L’équipe du Madison Square Garden fait de nouveau rêver. Elle se permet même d’éclipser les débuts des Nets à Brooklyn. Et tout le monde s’enthousiasme. [...]

Laisser un commentaire