L'expérience Marbury aux Celtics commence bien

Conf est.Transferts.Videos 28 février 2009 | 0 Commentaire

Ah quelle tristesse. Voir Stephon Marbury quitter les Knicks, c’est un peu comme la séparation d’un grand duo de comiques. C’est un peu Chevalier sans Laspalles. Laurel sans Hardy. Omar sans Fred.

Ces derniers jours, les Knicks sont donc devenus un peu moins drôles mais les Celtics n’en sont devenus que plus intéressants.

Première question, les Celtics ont ils pris un risque en signant Starbury ? La réponse est clairement « non ». Expliquez moi ou est le risque quand on signe pour le minimum salarial un joueur talentueux dont les moyennes en carrières sont de 19,7 points et 7,8 passes par match.

Et l’argument « Marbury est un cancer dans les vestiaires » ? Nul. Jusque là, Starbury a plombé l’ambiance dans des équipes dont il était censé être le leader. Ca n’est pas le cas à Boston et il le sait. Les Celtics n’ont pas besoin de lui pour atteindre la finale de conférence (et plus ?). Et ça, même Marbury le sait. S’il sort du droit chemin, il peut repartir aussi vite qu’il est arrivé. Et de toute façon, c’est quasiment impossible qu’à lui seul il pourrisse l’ambiance dans le vestiaire d’une équipe aussi solide.

Les points positifs ? Même si il est parfois un poison, Stephon Marbury est aussi un compétiteur. Il veut d’abord gagner. Et s’il arrive à comprendre qu’il a ici une chance d’accrocher son premier titre s’il fait ce qu’on lui demande, il peut éventuellement faire ce qu’il faut.

Surtout, au vue de sa première soirée, Marbury a l’air heureux d’enfin revenir sur le terrain. Et son talent est toujours là, même si les jambes n’y sont pas encore. 8 points (à 4/6 au shoot) et 2 passes en 13 minutes, c’est un bon début pour un meneur qui n’avait plus joué depuis 13 mois.

Les risques pour les Celtics ? Quasiment aucun. L’arrivée de Marbury ne peut pas faire de mal à cette équipe. Au pire, ca sera un coup pour rien. Ce qui peut faire perdre le titre aux verts, c’est plus la blessure de Garnett que l’arrivée de Starbury.

Hier soir, la foule de Boston a accueillit son nouveau joueur par une standing ovation. Finalement, le buzz qui entoure cette arrivée pourrait même donner un second souffle à la saison des Celtics.

En dépis de ce que disent les mauvaises langues. Les Celtics ont sûrement fait une bonne affaire.

Laisser un commentaire