Pourquoi Joakim Noah ne doit PAS être élu Most Improved Player

(Long) Papiers.Conf est.Francais.Non classé 1 décembre 2009 | 3 Commentaires

Depuis le début de la saison, Joakim Noah a progressé. Beaucoup. Logiquement, il est donc un des premiers noms déjà cités pour le titre de joueur ayant le plus progressé.

Encore une fois, rien de plus normal quand on sait que Jook a définitivement poussé Brad Miller sur le banc et qu’il est un des meilleurs rebondeurs de la ligue.

Mais il y a un hic. Joakim Noah ne doit pas être élu Most Improved Player ! C’est la suite de sa carrière qui en dépend. Même s’il le mérite, le frenchy des Bulls doit prier pour ne pas avoir à tenir ce trophée dans les mains !

Tout tient dans une question simple. Pouvez vous me donner le nom d’un joueur élu MIP qui a remporté un titre NBA ? Non ? C’est normal. Jamais un joueur ayant remporté le titre de Most Improved Player n’a remporté un titre NBA.

Mais la malédiction ne s’arrête pas là. Blessures, bagarres, transferts chez les Knicks… Rien n’a été épargné aux joueurs élus MIP.

Vingt quatre joueurs ont remporté cet award. Vous avez sûrement oublié le nom de la plupart d’entre eux. Voici un rapide coup d’œil ce qui est arrivé aux dix derniers à partir du moment ou ils ont reçu le trophée.

2000 – Jalen Rose : Encore quelques bonnes saisons puis des transferts chez les Bulls, Raptors, Knicks et Suns. Seulement deux apparitions en playoffs.

2001 – Tracy McGrady : Des explosions de scoring puis des blessures, encore des blessures et une équipe qui ne veut même pas le voir revenir en ce moment alors que lui pense être prêt et qu’il est le joueur le mieux payé de la ligue.

2002 – Jermaine O’Neal : Deux bonnes saisons puis des blessures en cascade et le fameux épisode de la bagarre de Detroit.

2003 – Gilbert Arenas : L’Agent Zero est bien devenu une superstar… avant de devoir subir trois opérations du genou.

2004 – Zach Randolph : Knicks, Clippers, Grizzlies. Randolph fait le tour des équipes de bas de tableau depuis son titre de MIP.

2005 – Bobby Simmons : Qui ? Jamais Simmons n’a retrouvé le niveau de son année de 2004 – 2005. Il a même manqué une année complète à cause d’une blessure.

2006 – Boris Diaw : Après avoir bien profité de l’absence de Stoudemire, Boris est resté un bon élément de la rotation des Suns mais il est un peu rentré dans le rang. Aujourd’hui, à Charlotte, difficile de penser au titre.

2007 – Monta Ellis : Après un accident de mobylette qui le prive du début de la saison dernière, cette année Ellis est embarqué dans une galère sans nom à Golden State. Une galère qu’il a contribué à créer.

2008 – Hedo Turkoglu : Lui a réussi sa saison suivante en aidant le Magic à atteindre la finale mais cette année il s’est éloigné du titre à Toronto et ses stats sont en baisse.

2009 – Danny Granger : Pour l’instant tout va bien. Mais il est encore un peu tôt.

Les précédents n’ont pas été plus vernis. Quelques exemples en vrac : Alvin Robertson a fait de la prison, Don MacLean a été controlé positif aux stéroides (une nouvelle que Charles Barkley avait magnifiquement commenté : « J’ai vu Don MacLean nu et il ne prend pas de stéroïdes ») et Kevin Duckworth est mort d’un arrêt cardiaque à 44 ans.

Joakim Noah a donc au moins 24 bonnes raisons de ne pas souhaiter être élu MIP. Et comme on a envie de le voir avec des bagues, on ne lui souhaite pas non plus.

Bien sûr, ce ne sont peut être que des coïncidences. Et toutes les (mauvaises) séries sont faîtes pour se terminer. Mais on est jamais trop prudent.

3 Commentaires sur “Pourquoi Joakim Noah ne doit PAS être élu Most Improved Player”

  1. MaxGrady dit :

    Des articles de mauvaise qualité j’en ai vus, mais des comme ça. Comment peut-on généraliser la situation de quelques MIP à tous les futurs MIP ? Jermaine O’Neal retrouve son niveau à Miami aujoud’hui, Gilbert Arenas également, même si c’est dans un rôle différent (a savoir moins de scoring et impliquer plus ses partenaires), T-Mac fait face au fait que Houston tourne bien avec des joueurs sans individualités (et on ne peut pas blamer Adelman pour ça). Randolph est en train de renaître à Memphis, Monta Ellis affole les compteurs depuis plusieurs jours. Concernant Hedo Turkoglu, son transfert est discutable mais il s’acclimate petit à petit à l’équipe et à superstar Bosh.

    Tout ça pour dire que tous les joueurs que tu as cités sont loin d’être morts, et que cela relève plus de la coïncidence que d’un véritable impact sur le niveau des joueurs. Déception.

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] Les précédents n’ont pas été plus vernis. Quelques exemples en vrac : lire la suite sur Basket Blog. […]

  2. […] Sur Basket Blog, Alain Mattei prend position et ne souhaite pas voir Noah gagner le titre du joueur ayant le plus progressé : “Pourquoi Joakim Noah ne doit PAS être élu Most Improved Player” […]

Laisser un commentaire