La blessure de Ron Artest ? Ca doit être les chaussures

Conf ouest.Non classé.Polémiques.Sneakers 26 janvier 2010 | 2 Commentaires

C’est le genre de publicité dont se passeraient toutes les marques. Depuis quelques temps, Ron Artest souffre d’une inflammation de la voute plantaire aux deux pieds. La cause ? Selon Phil Jackson, il n’y a pas à aller chercher trop loin.

« Ça fait un mois que j’appelle ses chaussures des « bottes en béton ». On dirait que ces chaussures sont faites pour l’Hudson River. Mais il les garde et il fait travailler ses pieds. Mais il ne bouge vraiment pas rapidement. »

Bien-sûr, Artest est corporate et il explique que ses chaussures n’ont rien à voir avec sa blessure.

Question stupide : Et si c’était vraiment à cause de ses chaussures ? Est ce qu’Artest continuerait à se détruire les pieds pour honorer son contrat avec Peak ? Après tout, c’est pour tout le monde pareil, certains modèles vous conviennent mieux que d’autres. Peut être que ces chaussures, qui sont d’ailleurs un modèle signature, ne sont pas faîtes pour lui. Le problème d’Artest s’il veut rester fidèle à Peak c’est qu’il a sûrement moins de choix d’autres modèles que s’il était en contrat avec Nike ou Adidas. Les joies du business je suppose.

Du coté du fabriquant de chaussures en béton, il va falloir voir le bon côté des choses. Il parait qu’il n’y pas de mauvaise pub et que l’important c’est qu’on parle de vous. Il vaudrait mieux que ca soit vrai si Peak veut atteindre son objectif. En mars dernier on pouvait lire ceci sur le site de la marque : « Peak shoes et Ron Artest ont pour objectif de dominer le marché américain en recrutant et en parrainant d’avantage de joueurs NBA. » Bon courage.

2 Commentaires sur “La blessure de Ron Artest ? Ca doit être les chaussures”

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] Jackson avait déjà fait remarquer l’an dernier que les Peak alors portées par Ron Artest n’étaient pas ce qu’on pouvait vraiment appeler des chaussons. Ces jeunes marques ont donc probablement des progrès à faire. C’est normal et elles ne […]

  2. […] d’acheter chez Peak lorsque Phil Jackson disait que les chaussures de Ron Artest étaient des « bottes en béton » […]

Laisser un commentaire