Kobe Bryant va faire son job sur grand écran le 25 avril

Conf ouest.Videos 21 mars 2009 | 0 Commentaire

Le 3 avril 2008, Spike Lee et une trentaine de caméras ont suivi Kobe Bryant. Ce jour là, Kobe et les siens jouaient en playoffs contre les Spurs. Avant le match, pendant le match, après le match. Le plus grand fan des Knicks n’a rien manqué de la soirée de la star des Lakers.

Le résultat sera visible pour la première fois le 25 avril, jour ou Kobe doin’ work sera projeté pour la première fois dans le cadre du Tribeca Festival, catégorie « documentaire sportif ». Pour ceux, et ils sont nombreux, qui ne verront pas le film lors du festival New Yorkais, ESPN le diffusera le 16 mai.

Très peu de détails sont disponibles sur le film pour le moment. Il dure 83 minutes. La bande son est l’oeuvre de Bruce Hornsby. Kobe a enregistré un commentaire pour le DVD. Et la fiche du film l’annonce comme « le portrait ultime d’un des plus grands sportifs. »

Spike Lee est donc aux manettes. Grand fan de basket, ca n’est pas la première fois qu’il porte le sujet sur grand écran. On lui doit notamment le très soporiphique He got game dans lequel il avait fait tourner Ray Allen. Le Celtic ne démérite pas devant la caméra, mais le film se traine un peu. Le problème du jeu d’acteur ne se pose de toute façon pas avec Kobe Doin’ Work puisque la seule chose que Kobe a eu à faire, c’est être lui même.

Comme dit plus haut, c’est la musique de Bruce Hornsby qui doit porter le documentaire consacré au Mamba. Et là, ne vous attendez pas à un déluge de guitares ou même à du gros son rap. Bruce Hornsby, c’est plutôt ça :


bruce hornsby-the way it is
envoyé par Docbuzz

Les fans de 2Pac auront reconnu. Le rappeur a réutilisé un sample de ce morceau de 1986 pour son Changes.

Quoi qu’il arrive, bande son de feu ou pas, la plongée dans le quotidien d’un joueur NBA ne peut être qu’intéressante. Il n’y a pas de scénario. Si Spike Lee a su garder l’intensité de la rencontre, ça peu être du tout bon. S’il abuse des ralentis et du dramatique sur fond de musique onirique, ca peut vite devenir lourd. Ne reste plus qu’à attendre de voir ça.

En attendant pour ceux qui n’ont pas vu He got game, sortit en 1998, voici quelques extraits.

La bande annonce :

Le début du film (…..zzzzzzzz) :

Le un contre un entre Denzel Washington et Ray Allen :

Laisser un commentaire