Le quart d’heure français – Evreux remplit son contrat

Francais.Non classé 15 février 2010 | 0 Commentaire

ALM Evreux Basket – UJAP Quimper : 79 – 72

Pour une fois, les nerfs des spectateurs n’ont pas été mis à trop rude épreuve. Les joueurs ne se sont pas fait peur. Les fans n’ont quasiment pas eu peur. Il fallait gagner. Evreux a gagné. Le maintien est assuré. Samedi soir, l’ALM a remplit son contrat du jour et celui qui avait été fixé au début de la saison.

Pour gagner, il n’est pas nécessaire de faire le match parfait. Il suffit de contrôler. Belle illustration avec cette victoire de l’ALM contre Quimper acquise au court d’une rencontre agréable à regarder mais pas totalement pleine dans le jeu.

Dès l’entame de match, Evreux prend son adversaire à la gorge. Les shoots longue distance pleuvent sur les bretons. L’adresse est là mais pas le rebond. Evreux est dominé dans la peinture. Tant que ca rentre de loin, tout va bien. Six points d’avance pour les jaunes et bleus à la fin du premier quart. Une bonne entame de match. Evreux est déjà devant. Ils ne seront jamais rattrapés.

A l’entame de la seconde période, changement de ton, le ballon se retrouve plus souvent à l’intérieur. On bataille, on chaparde. Quimper donne l’impression de revenir. Mais un petit run‘ ebroiciens en fin de quart temps permet aux locaux d’atteindre la mi-temps avec sept points d’avance. Contrôle.

Pendant tous le troisième quart, Quimper revient. Doucement mais pas si sûrement que ça. Jamais les bretons n’arrivent à donner l’impulsion qui leur permettrait de passer devant. Jamais ils ne paraissent vraiment en mesure de le faire. Notamment parce que Meredis Houmounou arrive en pompier pour calmer Marius Runkaukas. L’impression reste qu’Evreux n’a qu’à se concentrer un petit peu pour rester devant.

L’écart se réduit. Un point seulement après quelques minutes de jeu dans le dernier quart. Mais Evreux se redonne toujours de l’air. Les deux actions les plus spectaculaires du match ont lieu coup sur coup. A 60 – 55, Benoit Toffin est victime d’un contre énorme ! Le ballon repart, direction le bord du terrain. Sur l’action suivante, c’est Meredis Houmounou qui venge son coéquipier avec un dunk stratosphérique au dessus de la défense bleue (photo).

Avec huit minutes à jouer, l’étau se resserre sur Quimper. Evreux a décidé de mettre le coup d’accélérateur décisif, ou au moins de serrer le jeu pour plier le match. Huit minutes de jeu ca peut suffire pour plier le match. Tout devient plus dur pour Quimper. Les rebonds tombent dans les mains jaunes qui provoquent aussi plus de fautes que leurs adversaires.

A quatre minutes dix neuf de la fin, Josh Gomes trouve le chemin de panier pour un and one qui donne dix points d’avance à son équipe. Le coup de grâce ? Ça y ressemble à ce moment là. Ça l’est d’ailleurs peut être. Quimper revient à cinq points mais Evreux garde son sang froid. Un autre and one, cette fois de James Mathis, et quelques lancers réussis plus tard, Evreux ajoute une victoire à son total de l’année. 79 – 72.

Une victoire qui annonce un nouvel objectif. Jusque là, le job d’Evreux c’était d’assurer le maintien. C’est fait. Sans soucis. « L’objectif maintenant c’est de tout faire pour aller en playoffs » explique Remy Valin, le coach. Une nouvelle mission largement à la portée de cette équipe.

Photo : alm-evreux-basket.com

Laisser un commentaire